Assassinat de civils dans la région de Ménaka : L’Alliance GATIA/MSA découvre des preuves compromettant impliquant des mouvements signataires

6

Selon un communiqué rendu public ce mardi 20 novembre, l'Alliance GATIA-MSA informe l'opinion nationale et internationale qu’une de ses patrouilles ayant poursuivi les auteurs de l'assassinat de quatre (4) civils de la communauté IDAKSAHAK, le 18 novembre 2018, a retrouvé le véhicule des défunts calcinée par les malfrats.

Aussi, l'alliance GATIA-MSA a aussi trouvé une mine enfouie sur le trajet par lesdits malfrats, une moto et des preuves impliquant certains individus de la région de Ménaka dans cet abominable crime. D’après une source, ces individus sont issus de certains mouvements signataires de l’accord.

L'Alliance GATIA-MSA a aussi appris l'assassinat d'une trentaine de personnes dans la région de Kidal près d'Inkhalid et en appelle à tous les mouvements impliqués dans le processus de paix dans la région à tout mettre en œuvre pour éclaircir les circonstances de l'assassinat de ces personnes.

Le GATIA et le MSA attirent l'attention du Gouvernement du Mali et de la Communauté internationale sur l'effet contraire qu'a apporté la politique consistant à récupérer les éléments issus des groupes terroristes.

De même qu’ils en appellent aux mouvements signataires qui sont en collusion avec les groupes extrémistes à épargner les civils. L'Alliance demande au gouvernement du Mali et à la communauté internationale de prendre des mesures pour que des sanctions individuelles ou collectives soient prises contre les auteurs de ces actes.

Le GATIA et le MSA présentent leurs condoléances aux familles des victimes et à toutes les familles endeuillées par cette tragédie qui a déjà pris une envergure sous-régionale.

L'Alliance profite aussi pour réitérer leur engagement à ne ménager aucun effort pour ramener la paix et la sécurité dans les régions où elle opère.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here