Compétitivité agricole : Le PACAM fait Œuvre utile

0

Le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, a présidé, vendredi dernier, la 2è session du comité de pilotage du Projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle au Mali (PACAM) dans la salle de conférence de la structure, située à Hamdallaye ACI 2000. C’était en présence de la coordinatrice nationale du Projet, Mme Haïdara Fatoumata Bah, entourée de ses proches collaborateurs et des administrateurs venus des services techniques et du secteur privé. Il faut rappeler que le PACAM est un projet financé par la Banque mondiale pour un montant de 30 millions de dollars US et a, entre autres, pour objectifs d’augmenter la transformation et l’exportation de mangues, d’améliorer l’accès aux zones de production de mangues et de promouvoir la production d’alimentation animale. Il est axé sur la valorisation et la commercialisation de la mangue et de l’aliment pour animaux avec une production et une exploitation de qualité, dont la valeur ajoutée procurera aux acteurs de la zone, des revenus suffisamment attractifs nécessitant leur implication directe. Il faut rappeler que l’innovation du PACAM réside dans la mise en œuvre des alliances productives. Cette approche veillera à associer les parties relativement organisées et potentiellement solvables. Elles sont utilisées comme des piliers pour bâtir avec ou autour d’elles des partenariats productifs avec des exploitations agricoles familiales et des coopératives de producteurs afin d’améliorer la qualité et la quantité de l’approvisionnement. La coordinatrice a exprimé des motifs de satisfaction. Mme Haïdara a ainsi souligné le traitement de 24.800 hectares de vergers par les produits phytosanitaires contre les mouches de fruits au titre de la campagne mangues 2018. Cette intervention a permis d’améliorer le bilan de la campagne mangues auquel le PACAM a largement contribué. Ainsi, elle a révélé que le Mali a exporté 22.276 tonnes de mangues fraîches et sèches pour des recettes de l’ordre de 8,9 milliards Fcfa contre 16.879 tonnes en 2017 pour 7,06 milliards Fcfa. Elle a ajouté que ces résultats ont été obtenus grâce aux différentes interventions, dont, entre autres, la formation de 300 producteurs de mangues sur l’utilisation des produits offerts et des bonnes pratiques agricoles, la réhabilitation de 300 km de pistes rurales qui désenclavera les cercles de Sikasso et de Yanfolila et permettra de transporter 35.000 tonnes de mangues supplémentaires vers le marché. Par ailleurs, l’accompagnement des unités de transformation de mangues pour l’accès à la certification bio et à l’audit de suivi HACCP de leurs produits transformés et l’accompagnement et le soutien à une dizaine de transformateurs et exportateurs lors des salons et foras nationaux et étrangers s’inscrivent dans le registre des interventions.

Ainsi pour un budget qui a été adopté par les administrateurs qui s’élève à 8,6 milliards Fcfa en 2019, le PACAM participera à la réalisation de 100 sous-projets en agro-industrie avec une subvention ne pouvant pas dépasser 70.000 dollars US par projet. D’ores et déjà, il est avancé dans la préparation de 50 sous-projets pour booster l’exportation de la viande rouge à travers la société privée Laham industrie à Kayes. En outre, un appui sera apporté à l’interprofession mangues dans le cadre d’une étude afin de trouver des solutions adaptées aux nombreux problèmes qui se posent dans la commercialisation de la mangue. Dans le cadre de la réalisation du projet Tubaniso pour la promotion de l’investissement, le site de Samanko abritera un hub technologique régional. Le but est de promouvoir l’entrepreneuriat jeune. Le ministre Dembélé a rappelé que l’objectif du projet est d’accroître la transformation et l’exportation des produits agricoles ciblés, tout en réduisant les pertes post-récoltes et assurer de meilleurs rendements. Il a salué et félicité la Banque mondiale pour son accompagnement de qualité.

Moriba COULIBALY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here