Le Togolais Vigninou GAMMADIGBE lauréat de l’édition 2018 du prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique

7

Doctorant à la Faculté de Sciences économiques et de Gestion à l’Université de Lomé au Togo, Vigninou GAMMADIGBE est le lauréat du prix Abdoulaye Fadiga pour la Promotion de la Recherche économique édition 2018, ce mercredi 21 Novembre 2018 au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar.

Intitulé ’’Survie des banques de l’UEMOA: les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes?’’, l’article rédigé par Vigninou GAMMADIGBE, par ailleurs cadre de banque à Lomé, a retenu l’attention du jury sur un total de 37 articles proposés, a révélé le Professeur Adama Diaw, président du Comité de lecture et du Jury.

Selon le Professeur Adama Diaw, la thématique abordée par le lauréat est ’’pertinente’’, ce d’autant plus que les fonds propres jouent un rôle important dans la survie des banques de l’Union Economique et Monetaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Vigninou GAMMADIGBE a démontré comment avec les nouvelles normes Bâloises entrées en vigueur en janvier 2018, les fonds propres peuvent réduire de manière significative les probabilités de faillite des banques.

’’Au total, l’étude plaide pour une meilleure gestion des institutions bancaires relativement au pilotage des fonds propres et à la prise de risque’’, a expliqué le président du Jury. Qui a qualifié l’étude de ’’contribution pertinente, de portée significative’’.

Le lauréat du prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique 2018 a insisté sur la pertinence des nouvelles normes Bâloises pour les banques de l’UEMOA. Pour Vigninou GAMMADIGBE, ’’la survie des banques est importante pour l’économie de l’UEMOA. Et à ce titre les banques doivent être saines et solides’’.

Outre Vigninou GAMMADIGBE, les Ivoiriens Aboudou Ouattara, enseignant au CESAG de Dakar, Kouamé Désiré Kangah, enseignant à l’ENSEA à Abidjan et le Béninois Ruben BARNABAS se sont vus décerner le prix d’encouragement pour leur oeuvre commune intitulée ’’Hétérogénéité des économies de la CEDEAO: Quel défi pour une politique monétaire commune’’.

Le Gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet a félicité les différents lauréats pour leurs différents prix. Il a rappelé que le Prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique a été institué, pour certes récompenser les jeunes chercheurs dont les travaux permettent un élargissement de l’outil d’analyse et de connaissance des économies de l’UEMOA, mais surtout pour rendre hommage à cette immense personnalité qu’a été le premier Gouverneur de la BCEAO, Abdoulaye Fadiga, caractérisé par ’’ses qualités humaines, sa vision, sa détermination et son grand professionnalisme’’. Selon l’actuel Gouverneur de la BCEAO,

’’Tout ce qu’a fait Abdoulaye Fadiga, a marqué de manière indélébile la vie de l’institution, à travers l’africanisation de la Banque centrale, le transfert du siège de Paris en France à Dakar, au Sénégal, mais surtout l’édification d’une culture d’entreprise faite de rigueur et de professionnalisme’’. Ce prix est donc institué pour honorer sa mémoire, en faisant la promotion des travaux de recherche d’excellente qualité et à travers la définition et la mise en œuvre de politiques économiques dans les Etats de l’Union, a ajouté Tiémoko Meyliet Koné.

Il a rassuré les lauréats sur la possibilité pour eux de solliciter une bourse auprès de la BCEAO afin de poursuivre leurs recherches et également de séjourner durant au moins 2 ans au sein de la Banque centrale pour leur permettre d’aller plus loin dans la connaissance de l’institution et de ses missions.

Assortie d’une possibilité de faire carrière dans la Banque. Pour finir le Gouverneur de la BCEAO a annoncé l’intention de l’Institution de donner une autre dimension au prix Abdoulaye Fadiga dans le cas d’une fondation qui portera le nom.

Lancé depuis 2008, le prix Abdoulaye Fadiga pour la promotion de la recherche économique est à sa sixième édition.

Elisée B.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here