47ème pèlerinage à Kita et les 130 ans de l’Eglise au Mali : Le Secrétaire d’Etat du Vatican bénit le double événement

8

La célébration du jubilé des 130 ans de l’Eglise au Mali, pendant  le 47ème pèlerinage national à Kita, du 16 au 18 novembre 2018, est placée sous la bénédiction et le haut parrainage de Son Eminence, le Cardinal Pietro PAROLIN, Secrétaire d’Etat du Saint-Siège.

Arrivé à Bamako, le vendredi après-midi, Son Eminence PAROLI a été accueilli, à l’aéroport de Sénou-Modibo KEITA, par Premier ministre SoumeylouBoubèye MAIGA qui avait à ses côtés le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Omar Hass DIALLO, le Chargé d’Affaires de la Nonciature, les Evêques du Mali, le Secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mali (CEM) et 25 agents pastoraux et laïcs.

Il a été immédiatement conduit à l’Archevêché où l’attendaient la Chorale Christ Roi et les Agents pastoraux et laïcs.

La journée du vendredi a été également meublée par la visite aux plus hautes autorités du pays et les rencontres avec les évêques du Mali.

Le lendemain samedi, c’est le voyage pour Kita en compagnie des autorités du Mali, de la CEM et du Chargé d’Affaires de la Nonciature, où ils ont été accueillis par le ministre DIALLO entourée des autorités locales et religieuses.

Le Cardinal PAROLIN s’est immédiatement rendu au cimetière catholique pour se recueillir dur la tombe des premiers chrétiens évangélistes du Mali et prier pour le repos éternel de leur âme ; la nuit ayant été consacrée à la Veillée de Prière au cours de laquelle le Cardinal PAROLIN a salué les pèlerins, avant de faire la lecture du Message du Saint-Père en la personne du Pape François.

Après avoir exprimé sa joie personnelle d’être au Mali, il a transmis les salutations cordiales et distinguées du Pape François qui lui a confié sa proximité avec l’Eglise du Mali et le peuple malien à travers la nomination du Cardinal Jean ZERBO.

Sa Sainteté le Pape François dit pouvoir compter sur l’Eglise du Mali, qui a une place de choix dans son cœur, avant de prier pour la paix et la stabilité de notre pays.

Mais, ladite Veillée de prière était agrémentée par la présentation théâtrale et chorégraphique du thème choisi pour le double événement de cette année, magistralement exécutée par le diocèse de Kayes sous le magistère de son évêque, Jonas DEMBELE, à savoir : « Avec Marie : quels jeunes pour l’Eglise et le Mali ? ».

Les jeunes en ont profité pour examiner de fond en comble les problèmes qui les assaillent et les défis auxquels ils sont confrontés, en plaçant chacun devant ses responsabilités ; mais aussi, pour exprimer leurs espoirs et leurs espérances pour un devenir meilleur.

Le ministre DIALLO a souligné la pertinence de cette thématique, avant d’exhorter les jeunes à cultiver les vertus de la morale, de la dignité, de l’humilité et du travail pour emprunter les sentiers du développement, tout en se méfiant des sirènes de la haine et de la destruction.

Le dimanche matin, c’était la Messe du Jubilé célébrant les 130 ans de l’Eglise au Mali, présidée par le Cardinal PAROLIN en personne, suivie de la Rencontre des agents pastorauxaprès la Messe dans le Sanctuaire marial, en présence de tous les dignitaires catholiques du pays.

Tous les intervenants ont prié pour le Mali et souhaité que la paix et la concorde règnent de nouveau dans notre pays, grâce à la bénédiction de Dieu.

Mais, auparavant, deux autres événements ont concomitamment marqué la vie religieuse de Kita pour mieux célébrer l’œcuménisme et le dialogue interreligieux qui caractérisent la ville historique : la réfection de la grande mosquée de vendredi par le ministre des Affaires religieuses et du Culte, grâce au soutien et à l’accompagnement du Chef de l’Etat, et un  match de football entre jeunes chrétiens et musulmans.

Le même jour, le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège et sa forte délégation sont retournés à Bamako où un dîner d’au revoir lui sera offert dans la soirée, avant d’être accompagné à l’aéroport pour le retour au Vatican.

A signaler qu’un tableau en bogolan, contenant une image expressive, sera remis à l’hôte comme cadeau en guise de souvenir de sa visite au Mali.

Source : CCOM/MARC

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here