CAN féminine, Ghana-Mali 1-2 : La belle réaction des Aigles Dames

0

Après sa défaite initiale 1-2 contre le Cameroun, la sélection nationale s’est relancée de belle manière, en dominant le Ghana 2-1, mardi au compte de la 2è journée. Auteure d’un doublé, Bassira Touré a été le bourreau des Black Queens

Les Aigles Dames ont montré qu’elles ont du coeur. Battues 2-1 en ouverture du groupe A, les protégées du sélectionneur national, Mohamed Saloum Houssein ont réagi de belle manière, en dominant 2-1 le Ghana, mardi au compte de la 2è journée du tournoi. Auteure d’un doublé (24è min s.p et 75è min), Bassira Touré a été le bourreau des Black Queens (surnom de la sélection ghanéenne, ndlr).

Le but ghanéen a été marqué par Elisabeth Addo (70è min s. p). Grâce à ce succès la sélection nationale féminine se hisse à la deuxième place du groupe A, avec 3 points, à trois longueurs du leader, le Cameroun qui a atomisé l’Algérie (3-0). La troisième place est occupée par le Ghana qui compte le même point que le Mali (3 ), mais les Aigles Dames disposent d’une différence de buts particulière favorable. Sauf grosse surprise, la qualification pour les demi-finales se jouera donc entre le Cameroun, le Mali et le Ghana.

Lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, prévue demain vendredi, un nul suffira aux Camerounaises pour terminer à la première place du classement, alors que la victoire est impérative pour le Mali et le Ghana pour prétendre au dernier carré. Même la sélection algérienne (0 point) peut se qualifier pour les demi-finales, mais ce scénario est peu probable, puisque les Fennecs Dames n’ont pas leur destin entre les mains, contrairement aux Aigles Dames et aux Black Queens. Lors de cette dernière journée, le Ghana affrontera le Cameroun, alors que le Mali s’expliquera avec l’Algérie.

Pour revenir à la rencontre Ghana-Mali, disputée mardi à Accra sports stadium, les deux sélections ont affiché leurs ambitions dès le coup d’envoi de l’arbitre ivoirienne, Swan zélandaise Letticia Viana. D’un côté, le Mali voulait avait besoin d’une victoire pour se relancer et de l’autre, le Ghana, vainqueur 1-0 de l’Algérie en ouverture de la CAN, avait à cœur de confirmer ce succès et préserver toutes ses chances de qualification.

La première occasion de la partie sera à l’actif de la sélection locale. Suite à un coup franc puissant de la capitaine, Portia Boakye la gardienne des Aigles Dames, Adoudou Konaté sort le grand jeu pour dévier le ballon en corner (2è min). La réaction des Maliennes est immédiate : à la réception d’un centre de Fatoumata Diarra, Bassira Touré place une tête qui sera captée en deux temps par Patricia Mantey (5è min). Dans la foulée, Sébé Coulibaly revient à la charge, elle réalise un numéro dans la défense ghanéenne, avant d’expédier un missile qui sera claqué en corner par la gardienne des Black Queens (15è min).

La troisième tentative sera la bonne pour les Aigles Dames. Servie dans la surface de réparation par Aïssata Traoré, l’attaquante Bassira Touré se fait faucher par la gardienne ghanéenne. Sans hésiter, l’arbitre indique le point de penalty et c’est Bassira Touré elle même qui se fera justice en transformant la sentence (24è min, 0-1). Ce sera le score à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Ghanéennes reviennent avec de belles intentions et sonnent la première alerte, après seulement cinq minutes de jeu. Sherrifatu Sumaila, l’une des joueuses les plus en vue des Black Queens expédie une frappe puissante qui oblige Adoudou Konaté à se détendre pour envoyer le ballon en corner (50è min). La pression de la sélection locale finit par payer à la 70è minute, Elisabeth Addo obtient un penalty et remet les pendules à l’heure pour les siennes (70è min, 1-1).

Dans le camp malien, on craignait alors le scénario du premier match, contre le Cameroun, mais cette fois la sélection nationale ne se fera pas piéger. La capitaine Fatoumata Doumbia ‘’Raul’’ et ses coéquipières continueront sur leur lancée et cinq minutes seulement après l’égalisation ghanéenne, Bassira Touré (encore elle) provoque un silence de mort à Accra sports stadium, en marquant le deuxième but du Mali.

Suite à un coup franc de Fatoumata Diarra mal repoussé par la gardienne des Black Queens, l’internationale malienne surgit et pousse le ballon au fond des filets (75è min, 1-2). Blessées dans leur orgueil, les Ghanéennes jettent toutes leurs forces dans la bataille pour faire la jonction au tableau d’affichage, mais rien n y fait. Dans les buts maliens il avait une grande Adoudou Konaté qui ne laissera rien passer. Score final : 2-1 pour les Aigles Dames.

«Je suis très content pour cette victoire. Les filles ont donné tout aujourd’hui et méritent ce succès. Félicitation à toute l’équipe», réagira le sélectionneur national, Mohamed Saloum Houssein. Le technicien ajoutera : «Je félicite également mes collègues du staff technique pour leur travail qui nous a permis de récupérer plusieurs joueuses qui avaient été touchées, lors du premier match contre le Cameroun». «Après la défaite de la première journée, complètera le sélectionneur national, il fallait impérativement gagner aujourd’hui (mardi, ndlr). C’était un match qu’il ne fallait pas perdre pour ne pas être éliminé.

Les filles ont répondu présentes, je leur tire le chapeau». Le sélectionneur des Black Queens, Hayford Basir Kweku imputera la défaite de son pays à l’arbitre, estimant que «l’arbitrage a joué à 80% sur le Ghana». «Néanmoins, ajoutera le technicien, je félicite l’équipe du Mali pour sa victoire. Nous ne resterons pas les bras croisés, nous avons une dernier match à jouer contre le Cameroun. Nous allons travailler d’avantage pour remporter cette rencontre».

Envoyé spécial

Boubacar THIERO

Mardi 20 novembre à Accra sports stadium

Ghana-Mali : 1-2

Buts de Elisabeth Addo (70è min, s.p) pour le Ghana ; de Bassora Touré (24è min s.p et 75è min) pour le Mali.

Bon arbitrage de Swan zélandaise Letticia Viana assisté de l’ivoirienne Kossonoux Akoua et de congolaise Mireille Mujanayi.

Ghana : Patricia Mantey, Gladys Amfobéa, Linda Eshun (Kusi Alice, 83è min), Janet Egyir, Grace Asantewaa, Sherrifatu Sumaila, Juliet Acheampong, Priscilla Okyere (Elisabeth Addo, 64è min), Faustina Ampah, Portia Boakye (cap), Jane Ayiyiem. Entraineur : Hayford Basir Kweku.

Mali : Adoudou Konaté, Coulouba Sogoré, Sébé Coulibaly (Agueissa Diarra, 78è min), Fatoumata Doumbia (cap), Fatoumata Diarra (Djénéba Baradji, 84è min), Bassira Touré, Binta Diarra, Salimata Diarra, Lala Dicko (Aminata Doucouré, 79è min), Aïssatou Diadhiou, Aïssata Traoré. Entraineur : Saloum Mohamed Houssein.

LA COMMUNAUTé MALIENNE DU GHANA CéLèBRE LES AIGLES DAMES

Dès le coup de sifflet finale de l’arbitre ivoirienne, Swan zélandaise Letticia Viana, les filles du sélectionneur national Mohamed Saloum Houssein ont commencé à chanter et danser sur la pelouse d’Accra sports stadium. La fête se poursuivra dans les vestiaires où la capitaine Fatoumata Doumbia «Raul» et ses coéquipières vont d’abord chanter l’hymne national pour ensuite enchaîner avec une longue séquence de danse. Pendant ce temps, plusieurs dizaines de supporters, majoritairement composés d’étudiants et vêtus pour la plupart aux couleurs du drapeau national, attendaient dehors.

A leur sortie, les joueuses seront accueillies par des cris de joie et des chansons à la gloire du Mali. «Je suis une ancienne joueuse de football. Je suis venue pour soutenir l’équipe nationale, nos joueuses nous ont vraiment honoré, je suis très heureuse», s’exclamera Aminata Dembélé qui étudie au Ghana depuis quelques années. «Je souhaite bon vent au Mali, pour moi, cette équipe peut aller très loin, c’est-à-dire, remporter la coupe. En tout cas, je crois en cette sélection», renchérira l’étudiante.

Pour une autre étudiante malienne, Alimata Sacko, les Aigles Dames ont fait honneur au Mali et à toute la communauté malienne du Ghana. «Nous sommes très contentes de cette victoire contre le Ghana. Nous nous sommes mobilisées pour venir soutenir notre pays et nous n’avons pas été déçus. Bravo aux filles et au staff technique et bonne chance pour la suite», lâchera notre interlocutrice.

Après le stade, la fête s’est poursuivie à l’hôtel des joueuses. Là, plusieurs Maliens du Ghana, dont le Consul du Mali résidant à Kumassi, Mohamed Lamine Maïga et le président du Conseil malien du Ghana, Alhadji Hamidou Mohamed Maïga attendaient les Aigles Dames. «Je suis venu à hôtel pour vous féliciter de la brillante victoire contre le Ghana. On est fier de vous, on continuera à vous soutenir pendant toute la durée de la compétition», dira le Consul Mohamed Lamine Maïga. «Je vous souhaite bonne chance pour votre dernière rencontre de poules contre l’Algérie. C’est une rencontre très importante dans la course à la qualification et je suis convaincu que vous avez les ressources nécessaires pour gagner», ajoutera le diplomate.

A l’instar du Consul, le président du conseil malien du Ghana, Alhaji Hamidou Mohamed Maïga affichera, également son optimiste pour la suite des événements avant d’exhorter les joueuses à poursuivre sur la même lancée. «Vous faites aujourd’hui la fierté de tout un peuple. Vous avez montré que le Mali est une grande nation de football, soulignera-t-il. Vous avez le soutien et les bénédictions de toute la communauté malienne du Ghana. Inch-Allah vous remporterez cette coupe», conclura Alhaji Hamidou Mohamed Maïga, sous les ovations des inconditionnels.

B. T.

Elles ont dit…

Adoudou Konaté, gardienne des Aigles Dames : «Les mots me manquent pour exprimer ma joie après cette belle victoire devant le pays organisateur. Pour moi, ce succès est le fruit du travail de l’ensemble des joueuses. Tout le monde a donné le meilleur de lui même, notre victoire est méritée».
Salimata Diarra, milieu de terrain des Aigles Dames : «Je remercie beaucoup le bon Dieu pour cette victoire. ça n’a pas été facile parce qu’en face, il y avait le pays organisateur. Après la défaite contre le Cameroun, nous nous sommes concertées entre nous et le mot d’ordre de toute l’équipe était de remporter obligatoirement cette rencontre pour rester dans la course à la qualification pour les demi-finales».

Fatoumata Doumbia ‘’Raul’’, capitaine des Aigles Dames : «Nous sommes très contentes, nous avons prouvé que la défaite contre le Cameroun n’a pas découragé l’équipe Au contraire, elle nous a aidées à corriger certaines erreurs».

Aïssata Traoré, attaquante des Aigles Dames : «Je peux dire que la défaite contre Cameroun nous a beaucoup motivées. Après cette déconvenue, nous nous sommes dit la patrie ou la mort, nous vaincrons. Cette fois on ne s’est pas relâchées, tout le monde est resté concentré jusqu’au bout».

Sébé Coulibaly, milieu des Aigles Dames : «On a bien préparé ce match contre le Ghana, mentalement et physiquement. Aujourd’hui, on était 21 joueuses sur le terrain et non 11. On est fier d’offrir cette victoire au peuple malien. Il nous reste une dernière étape qui est l’Algérie. On veut écrire notre propre histoire dans les annales du football malien, c’est à dire se qualifier pour le deuxième tour».

Propos recueillis par
B. T.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here