Un Code postal et un Système adressage au Mali : L’étude est en cours de validation

5

Ils constituent des vecteurs d’échanges multiformes et une composante primordiale de l’adresse pour assurer une meilleure qualité de distribution du courrier

Depuis hier, un atelier de trois jours, a débuté à l’Hôtel Sheraton de Bamako. Il s’agit, à travers, ces journées d’échanges et d’information, de valider l’étude portant sur la mise en œuvre d’un Code postal et d’un système adressage au Mali. Il est le fruit d’une synergie d’actions de la Poste du Mali, de l’AMRTP (Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications/TIC et de la Poste (AMRTP). Il a également bénéficié de l’appui financier du Bureau international de l’Union postale universelle (UPU).

Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune IV, le Président directeur général de la poste (PDG) Ibrahima Haïdara, dira que le Code postal est un identifiant à plusieurs caractères numériques et alphanumériques. Il est la première information qui permet d’identifier la localité du destinataire d’un courrier. C’est pourquoi, « chaque bureau distributeur doit disposer d’un Code postal qui lui est propre. De même, chaque localité desservie par un bureau de poste possède le Code postal de ce dernier » a fait savoir le PDG de la poste.

De son côté, le président de l’AMRTP Cheick Nimaga soutient que doter le Mali d’un code, consiste à fournir des services postaux de qualité. C’est pourquoi, il trouve que la présente étude en vaut la peine, vu son importance dans la réglementation du secteur. En ce qui concerne l’AMRTP, son président a laissé entendre qu’elle appuiera tous les efforts allant dans la modernisation de la poste.

Pour le Secrétaire général du ministère de l’Economie numérique et de la communication, Cheick Omar Maiga, cet atelier qui porte sur le Code postal et l’adressage, rime avec la volonté des plus hautes autorités de notre pays. Par ce que, les deux thématiques à savoir « le Code postal et un Système d’adressage » constituent des vecteurs d’échanges multiformes et une composante primordiale de l’adresse pour assurer une meilleure qualité de distribution du courrier.

L’acquisition d’une adresse permet aux Maliens d’être actifs économiquement, car cela leur permet d’ouvrir un compte bancaire, d’utiliser les services bancaires et d’accéder plus facilement aux services de transfert de fonds et autres services d’agence a expliqué Cheick Omar Maïga.

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation Mohamed Ag Erlaf, trouve quant à lui, qu’avec la qualité et l’expérience des experts venus des pays étrangers pour ces présentes assises, qu’il faut s’attendre à des recommandations pertinentes en vue de parfaire l’étude en question. Chose qui pourra enfin permettre à notre pays de disposer de codes postaux et d’un système d’adressage fiable conforme à la Norme S42 de l’UPU. Le ministre Ag Erlaf a aussi, apprécié la collaboration des partenaires du Mali, pour la réalisation de la présente étude.

Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here