29 ème édition de la journée internationale des droits de l’enfant : ‘‘ Notre pays ira bien au bleu pour chaque enfant ’’, dixit Diakité Aissata Traoré

4

C’est le 19 novembre 2018 dernier que la journée internationale des droits de l’enfant a été déclinée de sa date  habituelle de célébration qui est le 20 novembre en raison de la célébration de Maouloud. La cérémonie commémorative annuelle a eu lieu à la maison de la femme et de l’enfant de Bamako (Rive droite). Cette journée en est à sa 29 ème édition organisée chaque année par le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille sous la présidence du  ministre de tutelle Docteur Diakité Aissata Traoré.

La journée internationale des droits de l’enfant avait pour thème : “Aller au bleu pour chaque enfant “.

C’était en présence de la représente de  l’UNICEF au Mali et chef de file des partenaires techniques et financiers œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfant Mme Lucia Elmi. Y étaient aussi le président de la CONAFE, Moussa Sissoko,  la première vice-présidente du parlement des enfants, le chef du quartier de Sabalibougou et la 5 ème adjointe du maire de Sabalibougou.

Pour l’occasion, Madame le ministre a prononcé le discours qui suit :

Mesdames et messieurs les représentants du district de Bamako

Monsieur le coordinateur de chef du district de Bamako,

Monsieur le président de la CONAFE,

Mademoiselle la présidente du parlement des enfants du Mali

Mes dames et messieurs

Honorables invités,

Chers enfants,

C’est avec un immense plaisir et un grand honneur que je m’exprime ce matin devant vous en ce moment solennel consacré à la célébration du 29 ème anniversaire de l’adoption par l’Assemblee générale des Nations Unies et de la convention relative aux droits de l’enfant.

Mesdames et messieurs

Honorables invités,

Chers enfants

Faut-il le rappeler, la journée internationale des droits de l’enfant a été instituée suite  à l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la convention relative aux droits des enfants le 20 novembre 1989. Cet instrument juridique a un caractère juridique qui lui sert en ce sens. Il a été adopté et ratifié par la quasi totalité de l’ensemble des États membres de l’ONU qui le considèrent comme le premier document de référence en matière de droits de l’enfants.

Chers invités

Mes dames et messieurs

Depuis 1990, la journée du 20 novembre est célébrée au Mali. Cependant la présente édition a une importance capitale eu regard à la pertinence du thème international retenu par le Mali pour commémorer ladite journée à savoir ” Aller au bleu pour chaque enfant”. Ce thème interpelle et engage l’ensemble  des acteurs et décideurs pour le respect des engagements contenus dans les instruments internationaux auxquels notre pays a souscrit notamment à la CDE qui en 2019 célébrera son 30 ème anniversaire.

Le Mali demeure convaincu que le bien-être des enfants passe nécessairement par l’application et la prise de disposition de la CDE, les politiques et les programmes nationaux de développement en cours s’inscrivent dans cette vision. La manifestation de la volonté politique se traduit par l’adoption des mesures visant à soutenir le respect des engagements liés aux instruments ratifiés. Il s’agit entre autres de la création de cadres institutionnels et juridiques de développement et la mise en oeuvre de politiques, projets et programmes, l’élaboration, l’outil et le support en matière de protection des enfants.

Chers invités,

Mesdames et messieurs,

Chers enfants ;

Le thème de cette édition ” Aller au bleu pour chaque enfant “, au-delà d’une journée, établit clairement un caractère universel de la question des droits de l’enfant et l’artère des efforts conjugués pour tous les acteurs.

Oui notre pays ira belle et bien au bleu pour chaque enfant. En cela, nous nous basons sur les actions portées en faveur de l’enfant et de la femme, soucrit dans le programme présidentiel de 2018 – 2023 de Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République, chef de l’État.

En effet, axés trois (3) dudit programme intitulé, développement du capital humain et inclusion sociale indique clairement la promotion, la jouissance équitable des droits des enfants et des capacités adéquates pour leur participation citoyenne future au développement du pays à travers l’accès équitable des filles et des garçons à l’information, aux services de l’éducation et de la santé, la mise en place des systèmes nationaux de promotion et de la protection des enfants, l’adoption d’une loi sur l’adoption des enfants. L’application des droits de l’enfant et de la sauvegarde de son insécurité physique et morale en situation de vulnérabilité. La réactivation de la fonction de socialisation, de protection, de promotion et de gouvernance de la famille, la promotion des valeurs traditionnelles et modernes positives. La mise en oeuvre du programme national de prévention et de lutte contre les violences basees sur le genre.

Chers invités,

Mes dames et messieurs,

Vous conviendrez avec moi que l’effectivité de ces mesures pour laquelle, nous sommes résolument engagés, permettra de porter très haut le niveau de jouissance, de tous les droits de tous les enfants. Par ailleurs la célébration de cette journée est une occasion pour engager  des actions de plaidoyer et sensibiliser l’opinion aux problèmes les plus pressants auxquels les enfants sont confrontés. Il s’agit à travers cette commémoration d’aider à construire un monde, un Mali dans lequel chaque enfant bénéfice de tous ses droits.

Sarré Assétou Djiré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here