‘Facebookan’’: Des policiers bravent le gouvernement !

2

La demande d’autorisation de marche a été catégoriquement refusée par la mairie de la commune III. Malgré tout, le syndicat maintient sa décision de battre le pavé, ce jeudi 22 novembre. Les internautes ont fait de ce sujet leurs choux gras. Tandis que certains soutiennent le gouvernement, d’autres encouragent les flics. Votre Facebookan du jour !

Modibo Fofana : « Une marche à haut risque »
En principe, certains éléments de la police malienne vont battre le pavé demain jeudi 22 jeudi 2018 pour exiger l’amélioration de leurs conditions de travail. Une marche à haut risque dans la mesure où ces agents des forces de l’ordre risquent d’être matés par d’autres éléments en raison de son interdiction par les autorités.
Papel Ndiaye : « Le Maouloud vient d’être fêté »
La Police est interdite de marcher pour cause de trouble à l’ordre public et pourtant, le Maouloud vient d’être fêté.

Oumar Traore : « Arroseurs arrosés »
C’est bien l’arroseur arrosé, chacun son tour chez le coiffeur. Comme nous crions toujours à la dictature maintenant. C’est votre tour ! Pareil pour les autres députés qui ne vont pas soutenir le député du Sadi tabassé par cette même police.

Âûgùst Bânderâs le Chancelier : « Les policiers ne devraient pas marcher »
Bon, pour l’avancement du pays, les policiers ne devraient même pas mettre en tête leur marche. Ah le Mali, bientôt les djissouma féré law vont marcher aussi.

Aliou Badara Nana casse : « les gardiens du temple qui se rebellent »
Ah bon ! Je croyais que ce sont eux-mêmes les surveillants de l’ordre public.
Moussa Nimaga II : « On va les mater » !
La marche des policiers interdite par les autorités. S’ils sortent là, nous population et la gendarmerie allons les mater durement et violemment. Comme ça, ils sauront ce que ça fait de mater des manifestants civils non armés.

Mali Ma Fierté : « Collaborons avec notre police ».
C’est une stratégie pour interdire toutes les marches civiles. Ne tombez pas à leurs pièges. Sortons tous pour marcher avec la police nationale. Je marcherai avec la police nationale Inch’Allah. De grâce, ne tombez pas à leur piège tendu. Je te le jure, si la police n’arrive pas à marcher ici, il n’y aura plus de marches. Donc, marchons tous avec la police !

Kamissoko Souleymane : « On fait comment maintenant ? »
Pas que la police hein même si les députés aussi marchent sans autorisation, ils seront matés.

Abdoulaye KONE : « marche interdite » ?
Ayiwa, polissou koka fô Aouyé, ko votre marche de demain est interdite hein. On fait comment maintenant, aw bi marché waaa ?

Seydou Diop : « On va leur régler les comptes »
Oh là là, attendons ! Malgré l’avis défavorable, s’ils vont marcher, on va leur régler leur compte en s’appuyant sur cette interdiction.

Diarra Chedifo : « Vive la police »
Tous demain au GMS pour la marche pacifique. Itinéraire : Groupement mobile de Sécurité (GMS) ministère de la Sécurité et de la Protection Civile en passant par le pont Richard le Monument Éléphant le Monument Kwamé Krouma et le siège de la Banque Nationale de la Banque Nationale de Développement agricole (BNDA) Ensembles nous allons triompher.
Vive la police, sortons pour nos causes nobles demain à 6 h au nom des syndicats de la police malienne.. SPN-CSTM.

Vieux père : « Nous sommes de cœur avec le gouvernement »
Cette fois-ci, nous sommes de cœur avec le gouvernement malien qui vient d’interdit la marche des poulets. S’ils sortent, ils seront gazés par la gendarmerie et par la population malienne qui attend de pied ferme les poulets «chiè.» Bravo au régime !

Boureima Soulo : « En avant » !
Demain, les policiers sont interdits de marcher, mais on va voir s’ils vont faire comme les autres. Braver l’interdiction. En tout cas, Moussa Timbiné, Halima Ben Toure ; Moctar Barry ; Malik Konate et moi-même sommes prêts à prendre notre revanche du 02 juin dernier sur ces poulets-là ! En avant, les marches de l’opposition c’est le gouverneur qui interdit, mais pour les Policiers, c’est un adjoint au Maire qui interdit. Mon Mali est KADI. Demain, je serai sur l’itinéraire tracé pour voir.

Mohamed Danioko : « Je soutiens la police »
Bon, j’espère que les policiers vont marcher demain. Ce n’est quand même pas le refus d’un Maire adjoint qui va arrêter le tout puissant syndicat de la police. J’oubliais, Issiaka Malien Lamda dit que ce sont les bérets rouges qui vont gérer votre cas. Eux, ils n’ont pas gaz lacrymogène hennin.
Vivement demain.

Mon Afrique : « Quelle force qui doit les encadre » ?
La Marche de la police nationale de demain. N’importe quoi. Quelle force pour les encadrer. Seront-ils gazer ???

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here