Produits phytosanitaires: le CSP prône une utilisation rationnelle

0

Le comité Sahélien des Pesticides (CSP) a tenu la 43ème session de son conseil d’administration, ce lundi, 19 novembre 2018 dans la salle de réunion de l’ex-CRES à Badalabougou.

La cérémonie d’ouverture était présidée par M. Nango Dembélé, ministre de l’agriculture en présence des responsables du CSP, dont M. Amadou Allahoury Diallo, représentant de la FAO. –

Dans son discours, M. Nango Dembélé, ministre de l’agriculture a indiqué que toute gestion rationnelle de pesticides intègre une homologation et requiert des actions de suivi et de contrôle, soutenues par des études sur leur utilisation sur le terrain. Selon le ministre en charge de l’agriculture, une bonne application des décisions d’homologation doit permettre de faire face sereinement à la forte demande de pesticides de la sous-région. Le ministre Dembélé invite donc les administrateurs du CSP à mener des réflexions sur l’utilisation rationnelle des pesticides et leur homologation, gage de la bonne protection des végétaux et de la santé des personnes dans notre pays en particulier sinon dans le monde de façon générale.

Pour sa part, M. Amadou Allahoury Diallo, représentant de la FAO, a fait savoir que dans l’Objectif du Développement Durable (ODD12) figure l’éradication de la faim et toutes les formes de malnutrition. Le représentant de la FAO explique que l’ODD12 concerne la promotion de modèles de consommation et de production durables. Selon lui, les défis majeurs demeurent l’assurance d’une alimentation saine et suffisante pour une population mondiale toujours croissante, tout en assurant la durabilité des bases productives (terres, eau et plantes) et la conservation de la biodiversité. Pour Amadou Allahoury Diallo, ce défi incite à recourir à des techniques et à des technologies élaborées de production, mais respectueuses des exigences d’une agriculture saine et durable d’où l’utilisation rationnelle de pesticides homologués s’inscrivant dans ce cadre, selon M. Diallo, la FAO est au cœur des efforts déployés pour l’atteinte de ces objectifs dans le monde. Ces efforts entrent non seulement dans le cadre du mandat global de la FAO d’élimination de la faim, mais aussi pour soutenir les Etats dans leurs efforts. «La transformation de l’agriculture est une préoccupation de la FAO pour que les productions soient immenses et résiliente, afin de répondre à la triple menace de la faim, de la pauvreté et du changement climatique» souligne- t-il. De façon spécifique, poursuit-il, à travers notamment le groupe d’experts la FAO, en sa qualité de principale agence technique pour la gestion des pesticide, a toujours été présente aux côtés des gouvernements et des organisations régionales pour une utilisation responsable et raisonnée des pesticides afin d’atteindre la sécurité alimentaire.

SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here