Promotion des femmes, lutte contre le harcèlement sexuel… L’Association femmes fortes du 21ème siècle portée sur les fonts baptismaux

6

C’est à travers une conférence-débat que l’association femmes fortes du 21ème siècle a été lancée. C’était le week-end dernier au Carrefour des jeunes de Bamako. La cérémonie était présidée par le chef de Cabinet du Ministère de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne. Celui-ci avait à ses côtés le président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé. Cette association, selon sa présidente, Asseta Sacko, a pour objectif de lutter pour l’émancipation totale des femmes et non partielle, de lutter contre le harcèlement moral physique et psychologique à l’endroit des femmes. Ce nouveau regroupement entend aussi renforcer les capacités du leadership féminin, promouvoir l’éducation de la jeune fille.

“Cette association a besoin du soutien des uns et des autres pour relever ces défis qui sont dans son plan d’action, lequel s’articule autour du renforcement des capacités de ses membres à travers une causerie-débat sur l’émancipation de la femme et la loi 052 du 18 décembre 2015. Ensuite, l’organisation d’une campagne de sensibilisation pour promouvoir le droit des jeunes filles et prévenir les jeunes aux dangers de l’immigration irrégulière” a souligné la Présidente. Selon elle, l’émancipation de la femme est d’actualité, mais incomprise dans la société malienne. A l’en croire, les femmes ne luttent pas pour légalité, mais l’équité. La présidente déclare être convaincue que ce lancement permettra aux leaders, femmes et hommes, d’être bien outillés en vue de cerner les contours de la loi 052 du 18 décembre 2015 portant promotion du genre dans l’accès aux postes nominatifs et électifs.Pour sa part, le président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, a salué l’esprit d’ouverture des membres de l’association femme forte du 21ème siècle dont le bureau comporte en son sein des hommes.

Il faut rappeler que le représentant du maire, tout comme le chef de Cabinet du Ministère de la jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne ont salué à juste titre la création de cette association et ont au passage affirmé tout leur soutien aux différentes initiatives. K. THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here