CMDT Gate : La Surfacturation De Billets D’avion Oppose Les Responsables De La Holding

2

a Compagnie malienne de développement des textiles (CMDT) traverse l’une des plus grandes crises de son existence. La société est éclaboussée par des scandales les uns aussi lugubres que les autres. Nous avons ainsi décidé de créer cette rubrique dénommée ‘’CMDT GATE’’ pour éclairer les lanternes de nos lecteurs sur cette mafia qui est en train de faire sombrer la holding.

Les responsables de la CMDT en sont presque arrivés aux mains à cause d’une histoire de surfacturation de billets d’avion Bamako-Paris-Bamako. En effet, il nous revient qu’en début du mois d’octobre dernier, le PDG Baba Berthé et son clan, à la tête de la CMDT, se sont retrouvés en France à l’occasion des assemblées générales d’AFCOTE. La délégation malienne, pour la première fois, est passée à plus d’une dizaine de personnes contre trois par le passé. Et cette mission, d’ordinaire, durait trois jours. Le PDG et ses amis ont pourtant passé dix jours à Paris, aux frais de la CMDT.

C’est après le retour de ce que les travailleurs qualifient de « clan sicilien » que le pot-aux-roses fut découvert lorsque le PDG somma « un intrus » dans la délégation non seulement de rembourser les frais de mission à lui indument payés, mais surtout de retourner un billet d’avion Bamako-Paris que l’intéressé avait facturé à 600 000 FCFA. Le hic, c’est que les billets d’avion que la délégation avait utilisés pour aller à Paris ont été achetés dans la même agence, tenez-vous bien, à 1 200 000 francs CFA l’unité. Trouvez l’anomalie !

Cette affaire, selon nos sources, a fait couler autant d’encre que de salive entre les responsables de la direction générale, avec à sa tête le PDG Baba Berthé. Une affaire de deux poids deux mesures. Ces billets, rassurent nos sources, ont été achetés par un agent recruté en 2007 pour sa compétence supposée dans la facilitation en matière de transport (billet d’avion et visas dans les ambassades).

Il serait un proche du PDG et se comporterait comme un demi-dieu dans la cour de la CMDT. Il serait l’homme à tout faire pour plaire à son employeur.

Contacté par nos soins, le chef du département communication de la société, Mohamed Lamine Coulibaly, assisté de son adjoint, affirme n’être pas en mesure ni d’infirmer ni de confirmer les informations dont nous disposons. Il nous conseille toutefois de faire attention à de telles informations car, la société appartient, dit-il, à tout le Mali. Selon lui, ces informations proviennent de gens frustrés au sein de la CMDT. Le communiquant affirme que dans toute organisation, il y a des frustrés qui peuvent véhiculer certaines informations. Et notre interlocuteur d’ajouter que la direction générale ne juge pas nécessaire de répondre à ces allégations. Pour lui, c’est le bilan du PDG qui compte.

Pour sûr, les responsables de la holding sont désormais à couteaux tirés autour de cette affaire. Il urge donc de faire un audit externe de cette société qui, vraisemblablement, va à vau-l’eau.

A suivre.

Dieu veille !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here