Échéances électorales 2019 : Les jeunes du parti Yéléma en ordre de bataille

0

Le terrain de football du quartier-Mali a servi de cadre, le samedi dernier, à la rentrée politique du Comité exécutif central des jeunes du parti Yéléma. C’était sous l’égide de Moussa Mara, président du parti.

Ils étaient venus de tous les quartiers du district de Bamako et de l’intérieur du Mai pour prendre part à cette rentrée politique dont le thème était : « Jeunesse et Citoyenneté ». Selon le conférencier, Kalilou Nianbélé, le bon citoyen est celui qui connait son pays et respecte ses Lois. De son avis, l’honneur, la dignité et la vérité ont toujours incarné le Malien. Il a invité les jeunes à jouer pleinement leur rôle pour la construction de la nation.

Pour sa part, le président du Comité exécutif central (CEC) des Jeunes, Diarkardia Diakité, a axé son discours sur les futures échéances électorales, qui seront très   déterminantes pour la suivie de certaines formations politiques. C’est pourquoi, indique-t-il, la jeunesse du Parti a décidé de s’organiser afin d’élaborer une feuille de route pour attaquer la joute électorale de 2019. Une année qui verra l’organisation du référendum, des élections sénatoriales, communales partielles et législatives.

Sur ce dernier point, M. Diakité s’est insurgé contre la prolongation du mandat des députés. « C’est un recul considérable de la démocratie. C’est inquiétant dans un pays où on vote pour soi pas pour la République ». Ce qui n’a pas manqué de susciter un tonnerre d’applaudissements. Face à cette situation, le président du CEC Jeunes de Yéléma lance un appel à toute la jeunesse du Mali de se joindre à eux pour « remettre le pays sur les rails ».

Un appel entendu par Ismaël Cissé, le représentant des jeunes des régions, qui estime que les camarades de l’intérieur ne resteront pas en marge de la mobilisation. « Ils seront comme toujours les premiers à être sur le terrain afin de convaincre sur la pertinence du projet de société du Parti », a-t-il assuré.

Après s’être félicité de l’organisation de l’activité, le président du parti, Moussa Mara, a renchéri qu’il est absolument indispensable que le Yéléma sorte grandi des prochaines échéances électorales. « Elles doivent consacrer Yéléma parmi les plus grandes formations du pays » a clamé l’ancien Premier ministre. C’est pourquoi, il a demandé aux jeunes de se porter candidats car les jeunes ne sont pas condamnés à être des militants seulement. Le Comité central exécutif, pour sa part, ne ménagera pas d’efforts pour accompagner le bureau des jeunes.

Abdrahamane Sissoko

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here