PAFP: un forum pour capitaliser les acquis

5

L’hôtel de l’amitié a abrité, hier mardi 27 novembre, un forum de capitalisation des acquis du Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou KOITA, en présence de plusieurs responsables de Swisscontact et des responsables en charge des structures dédiées à la formation professionnelle.

Dans son intervention, le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne, Amadou KOITA, a déclaré que ce forum est un cadre d’échanges entre les différents partenaires institutionnels du programme. Une occasion pour célébrer les 30 années d’intervention de Swisscontact au Mali et capitaliser les acquis.

Le ministre KOITA a témoigné que Swisscontact a mis en œuvre plusieurs Programmes dont le Programme d’appui à l’apprentissage et le Programme d’appui à la formation professionnelle. Selon lui, le Programme d’appui à la formation professionnelle, mis en œuvre dans quatre régions et le district de Bamako, a produit des résultats significatifs en terme de formation professionnelle, d’insertion des jeunes, de renforcement des opérateurs économiques et d’opérationnalisation de la décentralisation sur la dimension emploi et formation professionnelle.

Le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne a indiqué qu’au cours de la mise en œuvre du dernier programme, les acteurs régionaux ont été impliqués et accompagnés dans le pilotage de la formation professionnelle, la définition des orientations et le suivi-évaluation des projets de formation professionnelle.

« La formation professionnelle constitue l’épine dorsale de la mise en œuvre du projet de société du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA. Il accorde une grande importance au développement du capital humain, partant de la formation professionnelle», a assuré le ministre KOITA.

Il a chargé les services de la formation professionnelle à redoubler de vigilance et à se mobiliser davantage pour la réussite des différents programmes au bénéfice des acteurs économiques et particulièrement les jeunes. Il a également promis que l’Etat continuera d’assurer sa mission régalienne, en contrôlant la conformité des stratégies régionales avec les orientations nationales et les textes en vigueur. ‘’L’Etat veillera à la disponibilité et à la répartition judicieuse des moyens et ressources entre les régions pour le développement et la mise en œuvre des actions de formation axée sur l’emploi’’, a assuré le ministre KOITA.

En effet, après 12 ans d’activités, Swisscontact clôture son Programme d’appui à la formation professionnelle (PAFP), mis en œuvre dans notre pays. Ce programme a permis à plus de 60 000 personnes de suivre une formation professionnelle pour lutter contre le chômage. Il a été financé par la direction du développement et de la coopération (DDC) et par l’Ambassade du Danemark.

Le PAFP qui vient de prendre fin était divisé en quatre phases à l’issue desquelles les 60 000 bénéficiaires ont été formés à 26 métiers. Parmi ces métiers, il y a entre autres l’engraissement, le maraichage, l’élevage de volailles, la transformation des produits agricoles…Le Programme a nécessité la collaboration de plus de 1000 personnes qui étaient responsables de la formation des bénéficiaires. Le personnel regroupait des collaborateurs des centres de formation, d’entreprises locales, de groupes d’intérêts économiques et des conseillers en gestion.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here