Attribution imminente des logements sociaux : le collectif des demandeurs félicite la commission pour leur transparence

8

Dans le cadre du processus d’attribution de 5.928 logements sociaux de la première tranche des 12.566 unités, plus de 24.000 maliens ont postulés. Douze semaines après la fin des dépôts des dossiers, la liste des bénéficiaires se fait toujours attendre. Une situation qui commence à agacer la majorité des candidats qui n’hésitent plus à dénoncer cette lenteur de la commission d’attribution. Suite à cette lenteur, le collectif fait le point à travers leur président fait le point.
Lancé au mois de mai 2018 par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, le processus d’attribution porte sur 5928 logements sociaux de la première tranche des 12.566 unités repartis sur toute l’étendue du pays.
Au total, la commission d’attribution des logements a reçu environ 24 000 dossiers. Chaque postulant a déboursé au moins une caution et un apport personnel variant entre 200.000 à 2 millions de nos francs, selon les types de maisons demandées.

Le président dudit collectif, Moussa Touré a situé le blocage de la proclamation des résultats des 3743 logements sociaux sis à N’Tabakoro. Pour lui, le blocage est loin d’être administratif. « Le blocage n’est ni notre niveau ni au niveau du Ministre. Il est plutôt au niveau technique ».
Selon Moussa Touré, les vraies causes du retard sont, entre autres : l’adressage, le manque de voies d’accès, d’eau et d’électricité ; et enfin les constructions illégales qui se trouvent au niveau de ces sires des logements sociaux. « Les maisons ne sont pas numérotées. L’adressage a commencé il y a juste quelques jours », précise-t-il. Le plus gros problème aussi, ce sont les constructions illicites qui se trouvent dans ladite localité et qui doivent être démolies. « Ce sont ces problèmes techniques sur le terrain qui expliquent le véritable blocage », précise M. Touré
Le ministre Mohamed Moustapha Sidibé travaille d’arrachepied pour l’accélération des travaux et faut-il le rappeler il a ordonné de reconstruire des logements qui ne répondaient pas à la norme dit-il.
Et d’ajouter que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a mis tout en œuvre pour que l’attribution se fasse le plus rapidement possible.
Les membres, à travers la voix de leur président, ont indiqué aussi leur soutien au ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M .Moustapha Sidibé, pour son engagement et sa volonté ferme dans sa politique d’attribution dans la transparence. Créé sous le récépissé N°723 GDB du 27 août 2015, le Collectif des demandeurs des logements sociaux est la plus grande organisation de la société civile malienne qui lutte pour l’obtention d’un logement pour ses membres.
A cet effet, il invite l’ensemble de ses membres de patienter et à rester mobiliser derrière le président IBK pour lui permettre de réaliser ses énormes projets sociaux entamés. Par cette déclaration, ils s’engagent à mettre tout en œuvre pour assurer au président IBK un accompagnement sans faille.
Pour terminer, il a remercié et félicité l’Office Malienne de l’Habitat (OMH) particulièrement le directeur pour son engagement et sa volonté ferme dans la politique de l’attribution.

Le collectif des demandeurs de logements sociaux du Mali attend impatiemment la décision du premier ministre pour les démolitions de certaines maisons qui entravent sérieusement les voies d'accès aux logements sociaux

Ces quelques logements qui font l'objet d'occupations illicites mériteraient d'être démolis dans les plus bref délais promis par le premier ministre car il s'agit du déménagement de 3743 familles qui sont en attente de leurs logements depuis juin 2018

Le collectif restera en veilleuse en attendant l'application du premier ministre de démolire ces logements illicites de notre cité aux bénéfices de toutes une nation qui attends

Ils remercient le ministre et le premier ministre pour leur déplacement sur le site

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here