Si je suis IBK, je ferais de Tombouctou une marque prestigieuse cotée en bourse

6

Selon le World Travel and Tourism Council, le tourisme est à 9% de contribution à l’emploi dans le monde. Soit 274 millions d’emplois. Selon toujours le même organisme, il contribue à la richesse du monde plus que l’industrie automobile, l’industrie pétrolière ou l’industrie agroalimentaire. Les activités du tourisme couvrent l’hébergement des visiteurs, la restauration, les agences de voyage, le transport des passagers, les activités culturelles, le commerce de biens et services caractéristiques du tourisme. Il contribue fortement au dynamisme de l’économie des territoires par ses effets indirects et induits.

Le Mali peut s’inscrire dans cette corrélation positive entre le développement du tourisme et le développement socio-économique d’un territoire. Il a les moyens de se hisser au niveau des plus grands pays touristiques du monde. Oui ! Il a singulièrement Tombouctou, un des noms de villes les plus légendaires de la terre. Le mythe, la construction imaginaire, que s’est fait le monde de cette ville est un potentiel touristique extraordinaire. Les professionnels du Marketing ne me contrediront pas si j’affirme que le nom Tombouctou est plus qu’une mine d’or. Si je suis IBK, je ferais du mythe des 333 saints de Tombouctou une marque capable d’attirer des milliards de dollars d’investissement.

Si je suis IBK, pour atteindre cet objectif, je demanderais à un groupe d’experts, composé d’architectes, d’urbanistes, de financiers, de communicateurs, de juristes, d’écologistes, de professionnels du tourisme, etc., de me proposer un programme Tombouctou. Le programme doit être développé à partir d’un «produit» touristique : «se marier à Tombouctou». Il s’agirait de vendre le mariage à Tombouctou au monde entier : Afrique, Japon, USA, Chine, Europe, pays arabes et asiatiques, etc. Le label «Se marier à Tombouctou» part du principe que les 333 saints de la ville couvrent de leur bénédiction tout mariage noué à Tombouctou.

À partir de cette norme, je demanderais au groupe d’experts de me proposer une série de packages «mariage», avec les produits dérivés et les divertissements qui les accompagnent. Pour cela, il doit envisager, sur la rive droite du fleuve Niger, la construction d’une nouvelle ville écologique, moderne, avec aéroport, port fluvial, voirie moderne, hôtels, transport urbain, espaces de loisirs, etc. Et sur la rive gauche, le programme doit proposer la restauration à 100% de la vieille ville de Tombouctou ainsi que toute sa voirie. Les travaux de construction de la nouvelle ville et de la restauration de la vieille ville incluront le désensablement et l’aménagement de cette partie du fleuve Niger. Ce qui permettra le développement de plusieurs activités et services commerciaux liés au fleuve.

Le programme Tombouctou doit être en capacité : d’organiser chaque année 15 000 mariages, déclarations d’amour et renouvellements de vœux par an pour une dépense moyenne de 3 000 dollars liée à chaque activité (500 à 10 000 dollars selon les packages) ; de créer 10 000 emplois directs ; de donner un rayonnement au Mali.

Tout cela doit apparaître dans le plan d’affaire que proposerait le groupe d’experts. Ainsi que le processus permettant l’évolution du programme vers le dépôt du nom Tombouctou comme marque. Et tous les produits, articles et services qui porteront le label Tombouctou.

Si je suis IBK, pour lancer ce programme et convaincre les investisseurs, je développerais un inédit programme de communication qui ferait revivre le mythe Tombouctou, populariserait les bonnes perspectives de la nouvelle dynamique du Mali post-crise au monde entier. Je créerais les «Cadi modernes» qui marient à Tombouctou selon les lois du monde entier, capables de parler anglais, espagnol, allemand, français, portugais, chinois, japonais ou arabe, avec leur habit officiel tout en couleur. Je les ferais inviter et présenter dans les plus grands festivals de cinéma au monde tels Cannes (France), Venise (Italie), New-York Tribeca (USA), Berlin (Allemagne), Toronto (Canada), Melbourne (Australie), Hong-Kong (Chine), etc., ainsi qu’aux Oscar…, pour leur donner une visibilité mondiale.

J’achèterais un espace pour afficher le nom Tombouctou à la finale de l’UEFA Champion League de football et du super bowl de la ligue de football américain. Je présenterais le plan d’affaire du programme Tombouctou lors d’un grand événement planétaire que j’organiserais à Doha (Qatar), en présence des investisseurs, des plus grands magazines people, chaînes de télévision et influenceurs du monde. À la semaine prochaine.

Alioune Ifra NDIAYE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here