Office National des Produits Pétroliers: Un mécanisme de tarification automatique initié pour soulager les consommateurs

7

Les responsables de l'Office National des Produits Pétroliers (ONAP) étaient face à la presse, le vendredi 23 novembre 2018, au Conseil national du patronat du Mali (CNPM) pour parler du mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers mis en place en vu de soulager le pouvoir d’achat des consommateurs. La conférence de presse était animée par le directeur général de l’ONAP, Modibo Gouro Diall, en présence du représentant du ministre de l’économie et des finances, Sounssourou Dembélé, des autres responsables de l’ONAP dont Mamadou Sangaré et Mohamed Doucouré.

Dans ses mots de bienvenue, le représentant du ministre de l’économie et des finances, Sounssourou Dembélé a fait savoir que le Mali importe ses besoins en produONAPits pétroliers. Avant d’ajouter que trois acteurs entrent dans ce jeu à savoir l’Etat, les importateurs et les consommateurs. Pour lui, aucun de ces trois acteurs ne doit pas se sentir lésé dans la fixation des prix des produits pétroliers.

Quant au conférencier lui-même, Modibo Gouro Diall, directeur général de l’ONAP, il a indiqué que le Gouvernement malien a décidé de mettre en œuvre un mécanisme de tarification automatique des produits pétroliers qui vise, non seulement, la répercussion intégrale des variations des cours internationaux des produits pétroliers sur les prix à la pompe à l'intérieur d'un intervalle (ou marge) de trois pour cent par mois ; mais aussi, la maîtrise du niveau et de l'instabilité des pertes de recettes liées aux variations des cours mondiaux du pétrole.

« Le choix de la gestion des variations des cours internationaux des produits pétroliers sur les prix à la pompe porte sur le mécanisme de la bande de prix à trois pour cent. Cette formule de lissage limite l'ampleur des variations de prix à la pompe en vue de préserver autant que possible le pouvoir d'achat du consommateur.

Le mécanisme de la bande de prix à 3% signifie que les variations mensuelles de prix internationaux inférieures ou égales à 3% sont automatiquement répercutées sur les prix à la pompe. Par contre, les prix à la pompe des produits pétroliers n'augmenteront que de 3 % même si la hausse des cours internationaux a été de 10%. La différence sera alors prise en charge par la fiscalité », a-t-il dit. A l’en croire, le mécanisme de tarification automatique permet de rattraper progressivement les niveaux des cours internationaux et fonctionne aussi bien dans le sens des hausses que dans celui des baisses desdits cours.

Mamadou Sangaré de l’ONAP abonde également dans le même sens en disant que l’objectif de ce mécanisme est de mettre le consommateur à l’aise, de faire en sorte qu’il puisse supporter les hausses des prix des produits pétroliers et de pouvoir bénéficiers aussi les baisses des prix. Répondant aux questions des journalistes, le directeur général de l’ONAP, Modibo Gouro Diall a souligné que le mécanisme permettra de soulager le pouvoir d’achat des consommateurs. Selon lui, le prix plafond de l’essence à la pompe actuellement est de 720 FCFA le litre et 654 le litre pour le gazoil.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here