Secteur rizicole de Ségou : Pour gestion outrancière, le PDG de l’Office du Niger désormais incapable de payer la cotisation sociale des travailleurs

0

La criminalité financière de l’Office du Niger (ON) est édifiante: la gabegie du Président Directeur Général (PDG), le Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, a occasionné une cessation de paiement de 4 mois de cotisation sociale pour les travailleurs de la boîte. Depuis, le géant rizicole du Mali est au bord du précipice pour le non paiement d’environ 400 millions de francs CFA de cotisation.

« Nous avons honte, aujourd’hui, de dire que nous sommes des travailleurs de l’Office du Niger ; car, la structure a perdu son prestige d’antan. Aux détouements des fonds, s’ajoute un désintéressement quasi-général pour le travail d’agent de l’Office. Sans compter les scandales, qui ne finissent pas de finir au sein de l’Administration de la structure… ».

Les gestes hauts et forts, un travailleur de l’Office du Niger résume, en ces termes, la situation désastreuse de sa structure. Avant d’ajouter, ému : « tout ce que nous demandons, à nos autorités, c’est de traduire les auteurs de ces détouements à l’ON devant la justice. Et à défaut, de nous débarrasser de notre encombrant PDG qui a précipité le géant du riz malien dans l’abîme ».

Selon nos sources, l’Office du Niger est dans l’agonie. Détouements à la pelle, corruption, népotisme… seraient à l’origine de la mort prématurée de cette structure rizicole, pourtant promue à un bel avenir.

D’abord, la mauvaise gestion. À en croire nos sources, elle va de mal en pis. Et aujourd’hui, de pis pire.

D’embrouilles en magouilles

De sa nomination à nos jours, expliquent nos interlocuteurs, le sport favori du PDG de l’Office du Niger a été « l’indiscipline budgétaire » qui s’est traduite par la gabegie.

Aujourd’hui, il est facile de lire sans passion et juger la gouveance du PDG de l’Office du Niger (ON), le Dr Mamadou M’Barré Coulibaly, qui ne cesse de poser des actes criminels, jamais connus en zone Office du Niger.

En bloc, le Dr Mamadou M’Baré Coulibaly, PDG de l’Office du Niger est en train de faire couler le géant rizicole malien. De par ses méthodes de gestion outrancière, le PDG de l’ON est cynique et sadique pour ses travailleurs.

L’Office du Niger compte plus de 700 agents qui sont des conventionnaires ; autrement dit, des contractuels à durée indéterminée, tant que l’entreprise vit. Et le PDG est le seul fonctionnaire de l’État. Sur les salaires de tous les travailleurs (les conventionnaires et le PDG lui-même un fonctionnaire de l’Etat), une partie des rémunérations sert à payer, mensuellement, l’INPS, l’AMO, et la SONAVIE pour certains travailleurs. Obliger de courir à gauche et à droite pour payer les salaires (alors que l’ON n’a jamais connu une telle façon et la nouvelle direction trouvant plus de 4 milliards dans les caisses au moment de la passation de service), le PDG de l’Office du Niger n’a pas pu payer l’INPS, l’AMO et la SONAVIE de tous les agents conventionnaires de l’entreprise, depuis 4 mois.

Le problème est que ni le mois d’août, ni le mois de Septembre, ni le mois d’Octobre n’ont été payés alors que ces charges sociales ont été retenue sur les salaires des agents.

La conséquence, la grave conséquence, c’est que ce mois de Novembre finissant s’est ajouté aux impayés. Surtout que c’est depuis le 15 de chaque mois que les déclarations de l’INPS se font par les entreprises et tout retard occasionne 2 % de pénalité du montant total à payer. Déjà, le nombre de mois impayé fait 4 mois et nul doute que l’AMO est verrouillée pour tous les 700 agents de l’ON ainsi que leurs ayants droit. Et Dieu seul sait ce que les travailleurs font pour pouvoir joindre les deux bouts.

Le PDG de l’ON est un fonctionnaire de l’État, le seul d’ailleurs comme on l’a si bien dit. Cependant, son salaire est pris en charge par l’entreprise. Pareil aussi pour ses charges sociales (l'AMO qui ne dépasse pas 35 000F Cfa et la sécurité sociale qui ne vaut pas 70 000F).

En octobre deier, le PDG le plus catastrophique de l’histoire de l’Office du Niger a osé signer un ordre de mission afin que le Chef Service Administratif lui paye à Bamako, ses frais de cotisation sociale à la Caisse de Retraire et de Sécurité Sociale. Et tous les mois, c’est le même scénario. C’est dire que le PDG de l’ON s’occupe de son propre avenir et relègue au second plan, celui de ses travailleurs qui est sans importance pour lui.

Aujourd’hui, le PDG de l’ON, Mamadou M’Baré Coulibaly, est le seul à jour par rapport au paiement des cotisations alors que ses agents n’y voient que du feu. Le Dr M’Baré dépense chaque mois dans le véhicule, le carburant, le frais de mission pour déposer un chèque de moins de 100 000 F CFA à Bamako. Et ça ne lui dit rien, que lui-même soit à jour du paiement de sa cotisation sociale et préserve son avenir tout en abonnant ses travailleurs au désespoir.

Il faut être un vampire pour oser faire ce que Mamadou M’Baré Coulibaly, PDG de l’ON est en train de faire : trouver l’Office du Niger en très bonne santé, il y a juste deux ans, le dépouiller de toutes ses ressources frauduleusement et hypothéquer aujourd’hui la sécurité sociale de plus de 700 agents pendant que le PDG lui-même est à jour grâce aux moyens de l’entreprise.

Le PDG décrié

Quand l’Office du Niger tousse, Ségou s’enrhume. L’entreprise est en train de péricliter. Et l’histoire jugera et ceux qui l’ont mis en ruine et ceux qui assistent sans rien faire.

En effet, les travailleurs de cette grande structure rizicole de l’État malien, dénoncent une « mauvaise gestion » du Président directeur général. C’est dans ce sens qu’ils envisagent d’observer des jouées mortes au sein de leur boîte. Objectif : dénoncer un mal anonyme reçu par certains membres du personnel et des injures proférées à l’encontre de certains travailleurs.

Par ailleurs, les agents relèvent des « insuffisances » au niveau de la gouveance de l’ON caractérisée, selon eux, par un « totalitarisme d’une autre époque » et expriment leur totale réprobation vis-à-vis des « disparités managériales criardes » constatées au sein du personnel, depuis l’arrivée du PDG, Dr Mamadou M’Barré Coulibaly. Les agents de l’Office du Niger désapprouvent le « comportement irrespectueux, narguant et arrogant de leur Président directeur général et d’une certaine catégorie de personnes de l’administration de l’ON».

Après ces condamnations portant sur la gouveance actuelle de l’Office du Niger, les travailleurs exigent une explication claire et précise du PDG et des chefs de service sur le non paiement de leurs cotisations sociales.

Aussi, les revendications des travailleurs conceent la mise en place d’une grille salariale du personnel claire et précise en procédant à un nivellement par le haut afin de corriger « l’injustice dans le paiement des salaires et des cotisations sociales » ainsi que la réalisation d’un rapport d’audit social sur l’Office du Niger.

Par ailleurs, un document dont nous avons une copie dénonce « de graves problèmes de management du PDG de l’Office du Niger » sur l’inégalité dans les salaires d’agents à niveau égal et « des avantages astronomiques » accordés à certains proches, avec des chiffres à l’appui. Les travailleurs se proposent d’écrire officiellement à qui de droit pour les informer de la situation qui prévaut au sein de cette structure étatique. Les agents attendent une réponse urgente de leur direction et se réserve le droit, en cas de non satisfaction, d’engager des actions concrètes pour la satisfaction de leurs revendications. C’est dans ce sens que nous avons tenté d’avoir un entretien au bigophone avec le Chef de la Division des Affaires Sociales de l’Office du Niger, M. Drissa Bouaré, dans l’après-midi du dimanche 25 novembre deier, mais ce fut peine perdue. Il s’est tout simplement dédouané en ces termes: « moi, je ne m’occupe pas des cotisations sociales ». Une manière pour M. Bouaré de mettre fin à nos questions. Et pour plus d’information, nous avons tenté de joindre par la suite, le Chef Service Administratif de l’Office, M. Pierre Traoré et le PDG de l’ON, lui-même. En vain.

En attendant, le PDG de l’Office du Niger, le Dr Mamadou M’Baré Coulibaly et ses complices sont mal barré. Mauvais présage.

Jean Pierre James

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here