Stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA: Un véritable moyen d’améliorer l’accès de la population aux produits et services financiers

0

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) organise, du 26 novembre au 1er décembre 2018, l'édition 2018 de la Semaine de l'Inclusion Financière dans l'UEMOA (Union économique monétaire ouest africaine) sur le thème "Inclusion financière : levier du développement économique et social". Dans le cadre de cette première édition, une conférence de presse a été animée, le mercredi 28 novembre 2018, au siège de la BCEAO-Mali sis au quartier du fleuve de Bamako, par le président du comité national de suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’inclusion financière, Souahibou Diaby, non moins chargé de mission au ministère de l’économie et des finances.

L'objectif principal de la Semaine de l'Inclusion Financière dans l'UEMOA est de rassembler les acteurs du secteur financier, en vue de discuter des problématiques importantes de l'heure, qui constituent des préoccupations spécifiques et des défis pour chaque pays de l'Union en matière d'inclusion financière. Tout au long de la semaine, il s'agit de sensibiliser les acteurs sur l'importance de l'inclusion financière dans le développement économique et social des pays de l'UEMOA, en mettant en lumière la contribution potentielle de la généralisation de l'utilisation des services financiers au développement.

L'occasion sera également saisie pour mieux faire connaître l'action de la BCEAO en la matière, particulièrement celle inscrite dans la Stratégie Régionale d'Inclusion Financière. Cette Stratégie Régionale d'Inclusion Financière était au centre de la conférence de presse animée par Souahibou Diaby, non moins chargé de mission au ministère de l’économie et des finances. Selon le conférencier, cette conférence de presse vise à porter à la connaissance de la population du lancement effectif de la stratégie régionale d’inclusion financière de l’UEMOA.

Il ressort des dossiers de presse de la BCEAO que le document-cadre de politique et de stratégie régionale d'inclusion financière, adopté par le Conseil des Ministres de l'UEMOA, le 24 juin 2016, traduit la volonté de la Banque Centrale de promouvoir le renforcement de l'accès des populations aux services financiers dans l'Union. Aux dires de Souahibou Diaby, la stratégie régionale d'inclusion financière dans l'UEMOA vise, à travers la mise en œuvre du plan d'action aux niveaux régional et national, à « Améliorer, de manière permanente, l'accès et l'utilisation, par les populations de l'UEMOA, d'une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coûts abordables à 75% de la population adulte de l'UEMOA».

A cet égard, le document de presse indique que cinq axes stratégiques ont été identifiés : Promouvoir un cadre légal, réglementaire et une supervision efficaces ; Assainir et renforcer le secteur de la microfinance ; Promouvoir les innovations favorables à l'inclusion financière des populations exclues (jeunes, femmes, PME (Petites et moyennes entreprises), populations rurales et personnes à faible éducation financière, etc.) ; Renforcer l'éducation financière et la protection du client des services financiers ; Mettre en place un cadre fiscal et des politiques favorables à l'inclusion financière.

Cette stratégie, précise le dossier de presse, en cours de mise en œuvre, devrait permettre d'inclure financièrement les populations de l'Union, notamment les jeunes, les femmes et les populations rurales, jusqu'alors exclues, pour la plupart, du système financier classique.

Enfin, le conférencier a mis l’accent sur les différentes recommandations effectuées lors du lancement de cette stratégie au siège de la BCEAO à Dakar (Sénégal) dont la digitalisation des paiements, l’autonomisation des réclamations. Répondant aux questions des journalistes, le conférencier a fait savoir que la Côte d’Ivoire et le Niger ont déjà leur stratégie nationale de l’inclusion financière. Avant d’ajouter que le Mali n’a certes pas sa stratégie pour l’instant, mais possède déjà une politique nationale de développement de la Microfinance.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here