MCSPRN : Des réflexions en cours pour mieux coordonner les rapports entre ses services

0

En vue de permettre à chaque structure du département en charge de la paix, une réflexion est engagée. Et l’issue de la rencontre, il est attendu des recommandations pertinentes et crédibles.

En vue de mieux spécifier et faire connaitre les relations existantes entre ses différentes structures, le ministère de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale (MCSPRN) a organisé des journées de réflexion du 28 au 29 novembre 2018.

Pour renforcer ses capacités de pilotage et impliquer davantage les populations à la base dans la gestion de crise, le ministère de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, a créé deux grandes structures. Il s’agit de la Mission d’appui à la réconciliation nationale (MARN) et les Equipes régionales d’appui à la réconciliation (Erar), suivant respectivement le décret n°2017-0367/PM-RM du 28 avril 2017 et l’arrêté N°1353/MRNCS du 17 mai 2017 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement des deux structures.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier de deux jours de réflexion a été présidée par le chef de cabinet du ministère, Djibrilla Maïga, en présence de la représentante du PASP/GIZ, Mme Anne Katrin Neumeier, et de nombreux participants.

Prévention des conflits

Se réjouissant de la tenue de cet atelier de réflexion sur les modalités pratiques de collaboration entre les différentes structures du ministère notamment la MARN et les Erar, Mme Anne Katrin Neumeier a estimé que le département de la Réconciliation nationale a créé un grand potentiel avec la conception d’approche pertinente pour une bonne gestion et de prévention des conflits.

Après avoir expliqué le rôle de chaque structure, la MARN et les Erar, le chef de cabinet du ministre a ajouté ceci : “Les relations fonctionnelles entre la MARN et les Erar ne sont pas bien comprises de tous. Il en est de même entre les Erar et l’administration locale. Il s’avère nécessaire donc de préciser, d’une part, les relations fonctionnelles entre la MARN et les Erar, d’autre part entre les Erar et les autorités régionales et locales afin de disposer d’informations et de données de terrain fiables pour alimenter le processus de propositions et des recommandations pertinentes et crédibles qui aideront à la prise de décisions idoines relatives à la cohésion sociale, à la paix et à la réconciliation nationale”.

A en croire le représentant du ministre, l’objectif des présentes journées est de clarifier les relations fonctionnelles entre les structures du département, de faire des propositions et des recommandations pertinentes et crédibles au bénéfice de la cohésion sociale et de la paix.

L’atelier d’échange qui a duré deux jours portait sur les modalités pratiques d’articulations entre le ministère, ses structures et les acteurs locaux. Une activité qui a bénéficié  de l’appui technique et financier de la GIZ/PASP et la Minusma.

A. M. C.

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here