En vue d’améliorer ses prestations et satisfaire les besoins de ses clients : Sotelma-Malitel lance désormais la 4G et introduit le pays dans l’ère du très haut débit

2

La Sotelma-Malitel a officiellement procédé, le mardi dernier, dans un hôtel de la place, au lancement de la 4G sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Ce qui permettra désormais d’améliorer ses prestations et satisfaire les besoins de ses clients.

En télécommunications, la 4G est la quatrième génération des standards pour la téléphonie mobile correspondant au LTE-Advanced (IMT-Advanced). Succédant à la 2G, la 3G et 3.5G (HSPA) elle permet des débits plus élevés jusqu’à 3 Gbps en LTE-Advanced et 300 Mbps en LTE Cat 5 et 6. Ses spécifications sont définies par l’Union International des Télécommunications (UIT) et le 3gpp.

En pratique, les débits sont de l’ordre de 10 Mbit/s à 80 Mbit/s par utilisateur, selon le nombre d’utilisateurs, selon la catégorie des terminaux LTE comme LTE Cat 4 pour 150 Mbit/s, LTE-A Cat 6 pour 300 Mbit/s, LTE-A Cat 12 pour 600 Mbit/s et le nombre d’utilisateurs actifs présents dans une même cellule radio, puisque la bande passante est partagée entre les terminaux des utilisateurs.

Une des particularités de la 4G est d’avoir un “cœur de réseau” basé sur IP et de ne plus offrir de mode commuté (établissement d’un circuit pour transmettre un appel “voix”). Ce qui signifie que les communications téléphoniques utilisent la voix sur IP (en mode paquet).

Lors du Conseil des ministres du 24 octobre 2018, le gouvernement a approuvé, à cet effet, le projet de décret portant approbation de l’additif au cahier de charges de la licence d’établissement et d’exploitation de réseaux et services de télécommunications.

Le texte réglementaire, en plus d’étendre la licence de Sotelma à la 4G, fixe les obligations de couverture en 4G ainsi que celles relatives à la qualité du service. Le gouvernement a décidé d’octroyer la licence 4G à la Sotelma dans un souci d’équité et de saine concurrence sur le marché de télécoms national. En effet, il permet à l’opérateur historique de rivaliser avec l’opérateur de téléphonie mobile Orange-Mali qui a été la première société télécoms du pays à bénéficier d’une licence 4G. L’attribution avait été entérinée le 19 juillet 2017 lors de la session ordinaire du Conseil des ministres.

Aujourd’hui, on peut dire que le mardi 27 novembre 2018 sera désormais inscrit en lettres d’or dans les annales de la Société de Télécommunications du Mali (Sotelma-Malitel, opérateur historique  filiale du Groupe Maroc Télécom. L’histoire retiendra que c’est à cette date que cette entreprise citoyenne a procédé au lancement officiel de la 4G.

Le lancement des travaux de déploiement de ce nouveau service s’est déroulé sous la présence effective du ministre en charge de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, et de la directrice de Cabinet du Premier ministre, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, du président du Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) Mamadou Sinsy Coulibaly et de l’ambassadeur de Sa Majesté Roi du Maroc, Hassan Naciri.

Pour la circonstance, le directeur général de la Sotelma-Malitel, Abdel Aziz Beddini,  était accompagné par l’ensemble du personnel de sa structure. Sans oublier le Président du Conseil d’Administration, Modibo Kane. Après avoir souhaité la bienvenue à tout ce beau monde, Abdel Aziz Beddini était visiblement très heureux du lancement de la 4G au Mali. “De nombreuses dates ont marqué l’histoire de la Sotelma/Malitel, depuis sa création en 1989, à l’issue de la séparation de la Poste, en passant par sa privatisation en 2009 et l’acquisition de 51% du capital par le groupe Maroc Telecom, fortifiant ainsi davantage les liens fraternels déjà si solides entre le Maroc et le Mali, ou encore l’année 2012, date de lancement du réseau 3G+ pour le grand bonheur de tous les Maliens et bien d’autres dates qui ont marqué positivement et durablement le marché des télécommunications au Mali.

Une nouvelle date vient aujourd’hui couronner cette liste déjà si riche. Le mardi 27 novembre 2018 sera dorénavant le jour où Malitel a lancé sa 4G” dira-t-il. Avant d’ajouter : “Je profite de cette opportunité pour exprimer solennellement, au nom de Malitel et mon nom propre, notre grande gratitude et nos remerciements sincères aux autorités qui, sans elles, nous ne serions pas là aujourd’hui.

Merci au ministère de l’Economie et des Finances pour l’esprit de collaboration et la volonté d’agir et d’avancer dont il a fait preuve tout au long du processus d’octroi de la licence. Merci à notre ministère de tutelle qui nous accompagne en toutes circonstances et nous couvre de sa bienveillance et de son appui indispensable. Un grand merci à nos collègues de l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et des postes qui ont toujours fait preuve d’un professionnalise à toute épreuve et d’une empathie admirable. Mes remerciements s’adressent également à toute personne ayant participé de près ou de loin à la consécration de nos efforts communs et notre volonté collective”.

Le lancement de la 4G de Malitel, aux dires du directeur général Abdel Aziz Beddini, “émane d’une stratégie globale visant à améliorer nos prestations et à satisfaire les besoins de nos clients. Notre objectif, en préparant le terrain pour le lancement, était de proposer la meilleure qualité de service et d’élargir la 4G, non seulement au niveau de Bamako, mais également dans les autres régions, et nous sommes fiers des résultats obtenus et que vous constaterez de vous-même dans les jours à venir. Nous avons obtenu la licence d’exploitation de la 4G il y a 3 semaines à peu près, mais nous avions initié les travaux bien avant, d’où le délai court entre l’obtention de l’autorisation et le lancement officiel”.

Il ajoutera : “Toute cette anticipation et ces efforts s’inscrivent dans une vision globale d’amélioration en continu, matérialisée par des investissements colossaux, techniquement, financièrement et commercialement. Le meilleur exemple est notre 4G, qui, non seulement, repose sur des équipements raccordés en Fibre Optique d’où une qualité de transmission inégalée, mais profite également d’une bande passante Internet large que nous n’avons cessé d’augmenter pour permettre un débit à la hauteur des attentes de notre clientèle exigeante. Notre 3G+ est également un bon exemple du niveau de performance que nous visons au quotidien. Nous avons toujours été fiers d’avoir une 3G+ meilleure même que la 4G proposée dans certains pays. Commercialement, bien que les coûts d’investissement sur la data restent très élevés, nous nous efforçons d’offrir la meilleure offre aux meilleurs tarifs. Nous étions donc les premiers et nous sommes les seuls d’ailleurs à donner de manière quasi-permanente un bonus de 500% sur nos forfaits Internet, ce qui baisse le prix du Go et le positionne comme le tarif le moins cher”.

En tout cas, selon le directeur général de Sotelma-Malitel, “la 4G viendra enrichir un catalogue d’offres et de services étoffé, destiné à toutes les catégories de clientèle. C’est notre rôle et notre finalité sur le marché : Toujours offrir plus et offrir mieux, tourné vers l’avenir et scrutant les montagnes à gravir demain.

En tant qu’acteur majeur dans l’économie malienne, notre vision est durable et nos efforts sont sincères pour donner la meilleure prestation, réduire la fracture numérique et développer au maximum notre réseau. Nos actions s’inscrivent dans la continuité et notre démarche est naturellement volontariste”.

Après avoir félicité le patron de l’entreprise pour ce lancement qui va offrir plus de vivacité et de qualité de réseau internet aux clients, le ministre Arouna Modibo Touré a souhaité une plus large couverture du territoire par le réseau et une meilleure qualité de service pour le bonheur des consommateurs.

La cérémonie a été marquée aussi par la présentation des nombreuses offres clients de Sotelma/Malitel.

                   El Hadj A.B. HAÏDARA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here