Fonction publique : Démarrage des concours de recrutement

0

Près de 25 535 candidatures dont 15 542 prétendantes soit 60,87 % des candidats inscrits et 103 candidats en situation de handicap prendront part aux concours d’entrée à la Fonction publique au titre l’année 2018, lancés le samedi 1er décembre 2018 par le ministre de tutelle Mme Diarra Raky Talla. Le besoin est estimé à 5630 agents.

En prélude au démarrage des concours directs d’entrée à la fonction publique, le ministre du Travail, de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, a animé ce vendredi 30 novembre 2018 un point de presse dans la salle de conférence de son département. C’était en présence du directeur du Centre national des concours et du secrétaire général du ministère du Travail et de la Fonction Publique.

Il s’agissait d’informer l’opinion publique nationale, à travers les hommes de médias, de l’organisation et du déroulement des concours d’entrée à la fonction publique de l’Etat dans un souci de transparence et d’assurer l’égal accès aux concours.

Le recrutement dans la Fonction publique a pour objet de pourvoir aux vacances d’emploi dans les services publiques pour répondre aux besoins en personnel de l’administration pour son bon fonctionnement. Pour le ministre, au titre de l’année 2018, les besoins s’élèvent à 5630 agents dont 2042 cadres de la catégorie A, 1951 cadres de la catégorie B2, 741 de la catégorie B1 et 896 de la catégorie C, soit respectivement 36,27 %, 34,66 %, 13,16 % et 15,92 % des besoins exprimés.

A en croire le ministre, 25 535 candidatures acceptées ont été enregistrées dont 15 542 candidatures féminines, soit 60,87 % des candidats inscrits et 103 candidats en situation de handicap, soit 0,40 % des inscrits.

Le concours concerne tous les cadres de la fonction publique d’Etat : administration générale, arts et culture, agriculture et génie rural, eaux et forêts, élevage, industrie et mines, constructions civiles, informatique, finances, jeunesse et sports, information et audiovisuel, affaires étrangères, statistique et santé. Le district de Bamako seul a enregistré 17 918 candidatures, soit 70,17 % des candidats inscrits.

Les épreuves se dérouleront les 1er, 2, 8 et 9 décembre 2018 à Bamako et dans les centres régionaux de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao. Pour les raisons de transport et de logistique, les épreuves du 1er décembre pour Gao sont reportées au 15 décembre.

Le ministre a précisé qu’après le dépouillement des dossiers de candidature il a été constaté que dans certains corps de la santé et de l’industrie et des mines, le nombre des candidats inscrit est inférieur au nombre de postes en compétition. Dans le but de préserver ces dits-postes ceux-ci ont été reportés sur d’autres spécialités afin d’accroitre les chances des candidats.

Awa Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here