Inter biennale Photographique du Mali: La première édition sera lancée ce 6 décembre 2018

5

Le réseau des photographes du Mali, constitué des associations, groupements et collectifs de photographes maliens et maliennes, pour remédier au manque de formation adéquate et d’espace de promotion pour les photographes, organise du 6 décembre 2018 au 17 janvier 2019, la première édition du mois de la photo « inter-biennale photographique », dénommée Phot’Art Mali.

Une conférence de presse a été animée le vendredi 30 novembre 2018, à la Bibliothèque Nationale du Mali, pour annoncer l’évènement, par les initiateurs, à savoir, Seydou Camara, président du réseau des photographes du Mali, Anzoumane Diarra, secrétaire général du réseau et Tidiane Sangaré, Directeur de la Maison Africaine de la Photographie.
Le mois de la photo « inter-biennale photographique », appelé Phot’Art Mali, indique Seydou Camara, vise à relancer les activités photographiques pendant la période d’entre deux biennales photographiques (les rencontres de Bamako).

Car, dit-il, nous sommes partis du constat que lors de ces rencontres internationale de la photographie à Bamako, peu de photographes maliens participent à ces joutes à cause du manque de formation adéquate et d’espace de promotion, permettant aux photographes de jauger leur niveau de créativité qui est d’une importance cruciale.

Phot ‘Art Mali, explique Seydou Camara, se propose de maintenir, d’occuper les photographes maliens durant la période d’entre deux biennales, en leur offrant un espace de travail et d’échanges entre eux photographes d’une part, et entre eux, les étudiants et le grand public d’autre part. De sorte, poursuit-il, à créer une connexion entre tous les acteurs du secteur de la photographie.

Pour nous, ajoute Seydou Camara, cette activité va constituer un tremplin, un palliatif qui permettra à la nouvelle génération de photographes maliens de s’imprégner des rudiments de l’art photographique nécessaire à leur promotion, de les outiller afin qu’ils assimiler les techniques de traitement des concepts et thématiques des concours et grandes rencontres photographiques.

De ce fait, souligne le président du réseau, Seydou Camara, Phot’Art Mali comblera un grand vide qui constitue l’épine dorsale du secteur photographique malien, le manque de formation et de promotion des photographes et permettra aux photographes de capitaliser ces acquis en vue des rencontres futures. En sommes, appuie Seydou Camara, Phot’Art est une auto appropriation de la chose photographique par les photographes, une prise en main de leur propre destin dans un contexte de mondialisation du savoir et de la pratique photographique, chose indispensable pour que Bamako soit la tête de proue et non seulement la capitale de la photographie africaine.

Pour cette première édition, précise Seydou, Phot’Art Mali a reçu 40 dossiers de candidatures, soit 896 photographies, envoyées au membre d’un Jury international. Pour la première édition, trois prix seront décernés. Et les organisateurs comptent environs sur 5000 visiteurs à la Galerie Médina, à l’Institut Français de Bamako, à la Maison Africaine de la Photographie (MAP) où les différentes expositions se feront.

Pour Tidiane Sangaré, Directeur de la Maison Africaine de la Photographie, un évènement qui vient à un moment où le secteur de la photographie à besoin d’être redynamiser, se veut structurant, valable, beaucoup plus dynamique, rentable pour le développement économique du Mali. « Ce sera un plus pour le secteur de la photo du Mali », a ajouté le directeur.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here