Lexique météorologique : Des journalistes outillés

7

Créer un espace d’échanges entre les hommes de médias et les spécialistes de la production des informations météorologiques, afin qu’elles puissent atteindre les usagers finaux, tel était l’objectif d’un atelier de formation des journalistes, organisé par Mali Météo, le mercredi 28 novembre, au Centre forestier de Tabakoro.

La cérémonie d’ouverture était présidée par la Directrice générale adjointe de Mali Météo, Mme Tandia Fatoumata Traoré, en présence de son chargé de communication IsaieSomboro.

Dans son intervention, la Directrice générale adjointe a parlé de la lutte contre la pollution de l’atmosphère, notamment les émissions de gaz à effet de serre, qui est considérée aujourd’hui comme un véritable défi à relever.

Selon elle, tous ces produits, informations et services contribuent à renforcer les différentes mesures nationales et régionales, notamment les stratégies de gestion des risques climatiques en agriculture, ainsi que l’adéquation des couches vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques. Malgré leur qualité et leur pertinence, ces informations des services météorologiques et climatologiques n’auront aucune valeur ajoutée si elles ne parviennent pas aux différents utilisateurs finaux à temps opportun et dans un langage compréhensible permettant leur utilisation, a expliqué Mme Tandia.

Des brèves présentations ont été faites à l’intention des journalistes

La première qui porte sur les missions, le rôle la vision et l’importance de Mali Météo, a été faite par la Mme Tandia Fatoumata Traoré. L’Agence Nationale de la Météorologie existe depuis 1930. Elle a été érigée en Etablissement public à caractère administratif en 2018 avec une autonomie gestion. Sa principale mission est de prévoir le temps et observer le climat. Elle joue en outre, un rôle d’alerte précoce et d’assistance a t-elle souligné

La seconde présentation faite par AlmahadiMaiga, portait sur les prévisions météorologiques. De là, il dira que la prévision météorologique est une explication de connaissances matérielles pour prévenir l’état ultérieur de l’atmosphère. Les phénomènes météorologiques concernent la pluie, l’orage,, la grêle, la brume humide, le brouillard, la poussière en suspension, les chasse-poussières sales.

L’exposé changement climatique a été fait par Mamadou Samaké. Selon lui, l’émission des gaz à effet de serre est la principale cause de pollution de la couche d’ozone. Il ajoutera que l’effet de serre seul en tant que tel, n’est pas grave, mais le CO2 qu’il comporte contribue plus au réchauffement climatique. Ces gaz produits par les usines, peuvent durer 150 ans dans l’atmosphère. D’ici à 2025, la température risque d’atteindre 2 degré C et la pluviométrie risque de diminuer de 10 à 15% a t-il précisé.

Quant à l’explication Assistance météorologique au monde rural, elle a été donnée par Issa Traoré. Dans son explication, il ressort que 138 opération de pluies provoquées ont été faites au cours de cet hivernage sur le territoire national, dont 31 à Kayes, 42 à Koulikoro, 33 à Sikasso, 28 à Ségou et 04 à Mopti.

Après l’étape des questions-réponses, les recommandations ont été formulées. Il s’agit, entre autres : d’élargir le réseau de journalistes et des communicateurs spécialisés dans le traitement des informations météorologiques, renforcer les capacités des organes de presse dans le traitement de ces informations, former les hommes de médias sur le lexique météorologique dans les différentes langues. S’y ajoutent, l’organisation des visites de terrain dans les stations météorologiques, l’insertion du bulletin météorologique dans les programmes des organes de presse, l’augmentation de la durée de la formation et le nombre de participants et la remise d’attestations aux participants.

Adama Bamba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here