Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme : Lancement Officiel des activités du projet pilote de sécurisation et de valorisation des espaces publics du district de Bamako

0

C’est  le terrain bélier de Lafiabougou qui a servi de cadre pour le lancement  officiel des activités du projet pilote de sécurisation et de valorisation des espaces publics du district de Bamako avec un coût lde plus de 166 millions de nos francs, le  jeudi 29 novembre 2018 sous l’égide du Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Le District de Bamako, capitale du Mali est située le long du fleuve Niger, dans une cuvette entourée par des montagnes. Bamako s’étend sur 22km de long (du Nord au Sud) et une largeur de 12 km environ. La population de Bamako est estimée aujourd’hui à près de 2 400  000 habitants pour une surface de 267 km. La ville s’accroît à une vitesse exponentielle et crée de sérieuses difficultés d’assainissement et des conditions de vie en milieu urbain. Le rapport d’occupation espace/ temps en fait la première en matière d’étalement urbain en Afrique et sixième au monde. La Cellule de Suivi de la Politique Nationale de la Ville (CS-PONAV) à travers le Projet d’appui aux Communes urbaines (PACUM) a initié une étude portant sur le recensement, la conservation et la valorisation des espaces publics et sur l’offre de services urbains de base dans le district de Bamako et environs. L’objectif de cette étude est de faire l’état des lieux de la planification, la réalisation et l’occupation des espaces publics et de proposer un plan pour les sauvegarder dans le district de Bamako et environs.

Suite à l’étude du PACUM, les sites retenus ont été le terrain Bélier de Lafiabougou en Commune IV et l’espace vert de Baco-Djikoroni en commune V. Pour Mme Thiam Binta N’Diaye chargée des questions d’environnement et d’investissement urbain, précise que les réalisations retenus sur chaque site, notamment : le terrain de sport sont la construction de la clôture et de la porte d’entrée ; l’installation des poteaux (goals) ; le gazonnage ; l’électrification du site enfin la réalisation et l’installation solaire d’un forage. Pour l’espace vert, il aura la construction de la clôture et des portes d’entrée ; l’installation de chaises bétonnées ; le pavage des allées ; la plantation d’arbustes ; le gazonnage de certains parties ; l’installation de lampadaires et le maintien de l’activité du jardinier sur place.

Dans son allocution de lancement officiel du projet, le Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, dira que son département fait face à de nombreux défis et à de  nombreux défis en matière de développement urbain parmi lesquels l’offre de service urbains efficaces aux citadins. Ajout ’il que l’espace public est un pourvoyeur de service urbain et le lieu des innombrables pratiques de la vie urbaine (commerce, culture, rencontre, espace de jeux, ornement,) à travers lesquelles il exprime son rôle social et économique.  Les espaces publics adéquats renforcent l’accès aux services urbains de base, la cohésion sociale, le bonheur et le bien –être de tous les citoyens. Ils encouragent aussi les investissements et par là participe à la croissance économique et au développement écologique durable. « Nous mettons à la disposition d’un numéro vert pour la sécurisation des espaces publics du district de Bamako pour dénoncer toutes irrégularités sur les dits espaces afin que des dispositions soient prises dans les plus brefs délais. Le numéro vert c’est le 80001178 » Conclut ‘il.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here