Première grande sortie politique de maitre Bamody Fofana : La confiance et l’espoir retrouvés

6

Natif de Mogola dans la Commune rurale de Souba et avocat à la Cour d’Appel  de Bamako, Me Bamody Fofana, à la tête d’une très forte délégation, s’est rendu les 16 et 17 novembre dans les Communes rurales  de Dikani, Farako, Sama-Foulala, Souba et Doura  pour échanger avec les populations desdites localités sur sa vision politique et le combat qu’il entend mener pour le bien-être des populations de Ségou en général, et celles de la rive gauche en particulier.

Me Bamody Fofana  est candidat de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence  des forces patriotiques  (ASMA-CFP), en alliance avec l’Union pour la République et la démocratie (URD) et la Convergence pour le développement du Mali (CODEM), dans la circonscription électorale du Cercle de Ségou, aux élections législatives de 2019.

Composée d’une dizaine de personnes, tous ressortissants de l’ex-arrondissement de Farako et membres du club de soutien à la candidature du jeune avocat, la délégation comprenait  entre autres de : Amadou Diarra de Farako, président du Club ; Moussa Koné de Souba, secrétaire général ; Kassoum Dagnon de Diado, membre ; Mamadou Fofana de Mogola, membre ; Bakoroba Traoré de Siratiguibougou, membre ; Madou Koumaré  de Sama Markala, membre ; Mamadou Sangaré de Mamouroula, membre ; Soumana Konaté  de Son, membre ; et Bah Konaté de Sagni, membre.

Commune de Dikanidougou, première étape de la visite. Ici, la délégation a été accueillie par une foule nombreuse avec à sa tête le secrétaire de l’ASMA Mamadou Bah et celui démissionnaire du RPM Souleymane Djiré. Après les salutations d’usage, la délégation s’est rendue d’abord au domicile du chef de village pour demander sa bénédiction et son soutien, un acte hautement apprécié par ce dernier qui a remercié les visiteurs du jour avant de leur rassurer tout le soutien de son village.

Cette étape a été suivie de la rencontre proprement dite aux environs de 11h40mns dans la salle de réunion de la mairie de ladite Commune qui a refusé du monde venu de tous les horizons de la circonscription pour rencontrer leur candidat tant attendu. Le ton de cette rencontre a été donné par le secrétaire général du Club de soutien à la candidature de Me Bamody Fofana, comité de Bamako, le doyen Moussa Koné  de Souba, qui, très ému, après avoir salué et remercié la population pour avoir massivement répondu à l’invitation, leur a expliqué l’objectif de la visite avant de donner la parole à son président, Monsieur Amadou Diarra de Farako.

Ce dernier a commencé par présenter le célèbre et vaillant candidat Me Fofana, pour ceux qui ne le connaissaient encore, le frère qui a bien voulu accepter d’être notre guide, dit-il, avant d’expliquer tous les problèmes auxquels les populations de cette zone presque oubliée sont confrontées (absence de routes, de centre de santé adéquats, de personnel enseignant qualifié, d’eau potable, de réseaux de communication). Bref,  problèmes qu’il qualifie d’insouciance de l’actuel député RPM de la localité Abdoulaye Fofana, qui a brillé par son attachement plutôt à ses propres intérêts égoïstes au détriment de ceux de sa circonscription électorale, qu’il a totalement oubliée pendant son quinquennat, d’où son échec total, et notre volonté en conséquence de faire venir un autre dont le combat pour le bien-être social de notre contrée est connu de tous.

Prenant la parole après le brillant exposé d’Amadou Diarra, le candidat expliquera que son combat n’est pas politique, mais social et se résume seulement à la lutte pour le développement de la rive gauche de Ségou, handicapée par beaucoup de facteurs. «Si Dieu me donne la chance d’être à l’Assemblée nationale, avec vous tous, nous mènerons cette action salutaire» a déclaré Me Fofana.

S’exprimant à tour de rôle, les représentants de la population, Farouk Koumaré de Dikani, Bamody Coulibaly de Magna, Mamadou Bah de Kalawèrè, Bakary Traoré de Sandjebougou, Youssouf Diarra de Zangouwère, Makan Coulibaly , Souleymane Koumaré, Souleymane Djiré et Djénéba Fofana, tous de Dikani, satisfaits des propos du candidat et de son équipe, ont réaffirmé  leur engagement avant dire qu’il faut tourner la page de l’actuel député Abdoulaye Fofana dont le mandat n’a été que de calvaire pour eux.

Après Dikani, la délégation s’est rendue le même jour à Farako, Sama-Foulala et Souba avant de passer la nuit à Mogola, village natal du candidat émérite. Rappelons que ces Commune (Farako, Sama-Foulala et Souba) avec respectivement 12, 09, et 24 villages comptent  respectivement 15 731, 9398 et 26 795 habitants.

Dans toutes ces localités massivement mobilisées pour l’accueil de la délégation, leurs porte-paroles, Madou Fané, Modibo Tangara, Ibrahim Amed Dia pour Farako, le chef de Village Soumana Sogoré et l’Imam Moussa Coulibaly (pour Sama-Foulala),  Noumou Sory Koné, Bah Kiné, Malick Sacko, Zanké Camara et Bilal Sissoko (pour Souba) ont tous témoigné à l’unanimité de l’engagement inconditionnel de leurs populations respectives à soutenir la liste d’Alliance ASMA-URD-CODEM en raison de la présence de leur frère candidat Me Bamody Fofana sur cette liste.

«Si nous ne votons pas Me Bamody Fofana, c’est que nous sommes ingrats, car quand nous avons été emprisonnés arbitrairement à Ségou pour des raisons politiques, c’est lui en tant qu’avocat, qui nous a défendus au tribunal pour nous faire bénéficier d’une relaxe, alors que notre député en exercice Abdoulaye Fofana se plaisait de notre malheur», ont clairement déclaré les intervenants de Souba.

Répondant à ces propos sages et responsables, Me Fofana et son équipe leur ont promis de ne ménager aucun effort pour que désormais des efforts de développement soient consentis à la rive gauche de Ségou.

Arrivée à Mogola dans les environs de 20h, une étape décisive et particulière, quand on sait que Me Bamody Fofana, de même que l’actuel député Abdoulaye Fofana, aujourd’hui vomi par les populations pour sa mauvaise politique de diviser et de déchirer les localités pour mieux régner, sont tous de ce même village de la Commune de Souba.

À Mogola, déjà, les vieux Bakary Fomba, Djoukoutou Fofana, Nouhoum Tounkara, Diawoye Fofana et Bakary Diarra dit Flafing et leur équipe, tous membres du club de soutien à la candidature de Me Bamody Fofana, bureau de Mogola, avec à leurs côtés deux représentants des clubs de soutien des villages de Kodiani, Falenta, Kamiti, Bolenka, Diabambougou, Lembé, Sagui, Gangué, Wereba, Tiélé, Ganvatou, Nekebougou, étaient sur place depuis le matin au domicile du candidat pour l’accueil de sa délégation.

Prenant la parole le premier, Djoukoulou Fofana, doyen du club de soutien à Me Bamody à Mogola, s’est beaucoup réjoui de la composition de la délégation qui comptait un ressortissant de chaque Commune, avant de conclure en disant qu’il manque réellement de mots pour manifester sa joie et sa satisfaction.

C’est une première fois dans l’histoire politique de Mogola, qu’il accueille une si forte délégation. «À l’annonce de la nouvelle depuis Ségou de la candidature de Me Bamody au compte de l’ASMA, ceux qui, parmi nous, par le choc moral de sa disqualification sur la liste RPM, étaient tombés malades ont tous été guéris, et ensemble, nous avons immédiatement démissionné de ce parti pour devenir ASMA» a-t-il déclaré.

Ainsi le candidat a demandé et obtenu la parole pour retracer l’historique de sa démission avec ses deux grands frères (Honorable Abdine Koumaré et Amadou Ballo) du RPM, tout en présentant la liste d’alliance ASMA-URD-CODEM, qui comporte sept (07)  grandes  têtes : Abdine Koumaré dit Pélé, président de la Commission finance à l’Assemblée nationale, Amadou Ballo, le grand puisatier de Cinzana Gare, Fatoumata Doucoure, PDG de l’Usine d’Engrais de Ségou et le jeune avocat lui-même pour le compte de l’ASMA, Pendari Traoré et Abou Sow, ancien gouverneur de Ségou pour l’URD, et Astan Tambadou pour la CODEM, une alliance, selon lui, pas comme les autres en raison de la qualité d’homme et de la valeur intellectuelle de chacun des candidats.

Très satisfaite et confiante, la délégation a quitté Mogola le samedi matin pour se rendre à Doura, ancien chef-lieu d’arrondissement, érigé aujourd’hui en Commune de  15 villages avec une population de 18 250 habitants.

Doura, plus que Mogola, a été une particularité positive, quand on sait que la mère biologique du natif candidat de Mogola est de Doura, où vivent en parfaite cohésion ses oncles, marâtres et cousins.

L’accueil à Doura a été à la hauteur des attentes, la cour de l’école fondamentale envahie par des sympathisants venus de tous les horizons, avec une autre singularité que des vieilles personnes âgées d’environ quatre-vingts ans étaient présentes.

Après les salutations d’usage chez le chef de village, la réunion a commencé par le brillant exposé de Bagnini Sanogo, Secrétaire général démissionnaire du RPM, avant l’intervention des représentants venus des villages environnants : Bakila, Missiribougou, Marakabougou, Niembena, Kango, Dianibougou.

«J’ai quitté le RPM parce que je n’avais plus de raison d’y rester dans la mesure où mon candidat Bamody Fofana a été injustement disqualifié de la liste de ce parti. Dieu faisant bien les choses, il a été retenu sur la liste ASMA-URD-CODEM, un honneur pour moi», a déclaré M. Sanogo.

Pour les habitants de Doura, «voter Me, c’est voter eux-mêmes, et le contraire serait une disgrâce car, disent-ils, nous ne pouvons pas trouver meilleur candidat que lui. Nous le connaissons, nous connaissons bien sa mère et son père».

Notons que dans toutes les localités visitées, la rencontre a été sanctionnée par des bénédictions faites par les chefs religieux se trouvant dans la masse. Cette sortie de Me Fofana a été une réussite caractérisée par l’espoir et la confiance tant du côté des populations que de la délégation.

Source : Correspondance particulière


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here