État de santé du président gabonais, Ali Bongo : La délégation lui ayant rendu visite, ressort enthousiasmée

5

Au Gabon, la santé du chef de l’Etat Ali Bongo devient un mystère pour l’opposition gabonaise ainsi que tous les citoyens gabonais. En convalescence au Maroc près de son ami de longue date, le Roi Mohammed VI, l’incapacité notoire du président Ali Bongo de se mouvoir comme à l’accoutumée laisse perplexe les Gabonais. Toutefois, une délégation gabonaise lui a rendu visite au Maroc. Celle-ci est retournée avec un message rassurant.  

Après les réclamations des preuves sur la survie de M. Bongo par la population qui n’avait plus de ces nouvelles depuis son hospitalisation le 24 octobre à Riyad, en Arabie Saoudite, les premières images furent diffusées par Libreville, montrant que le Président se porte à merveille au Maroc.

La délégation gabonaise qui s’était déplacée pour le Maroc afin de prendre des informations sur l’état de santé du président Bongo retourne avec un message officiel : « Le Président va mieux ». La nouvelle n’a pas pu empêcher l’opposition de poser certaines questions, surtout l’activiste Marc Ona Essangui qui se demande : « Est-ce qu’Ali Bongo, après avoir subi l’attaque, est encore capable de régner au sommet de l’Etat ? »

 Cette question de Marc a été à l’avance répondu par le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ndonget, qui décrit l’état physique et mental du président Ali Bongo tel qu’il l’a constaté : « Le chef de l’Etat est conscient, il reconnaît ses interlocuteurs, il voit bien, il parle bien. Sa modulation de temps est bonne. Nous avons été rassurés et apaisés en sortant de cette audience ».

Le Chef de la délégation, vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, quant à lui, n’a pas manquer de faire ressortir toute sa joie face à l’état de santé du président : «   Allez par monts proclamer la bonne nouvelle et dites aux populations que le président se porte bien. Nous l’avons vu, nous l’avons touché et nous constatons que ce n’est pas l’occasion de parler de la vacance. Il est malade, tout le monde peut être malade. »

Malgré tous les témoignages de la délégation, les suspicions et les mystères prennent plus d’ampleur du côté de l’opposition.  « On ne comprend pas qu’en retrouvant ses forces, en recevant le Roi du Maroc et même des délégations gabonaises, y compris en séance de travail, il ne soit pas capable d’adresser un message qui rassure les Gabonais », dit le président de l’Alliance pour la renaissance nationale, Richard Moulomba Mombo, qui veut des preuves qui témoignent de la bonne santé du président en commençant par s’adresser personnellement au peuple gabonais.

La Coalition pour la nouvelle République dirigée par Jean Ping se préserve de tout commentaire avant sa conférence de presse qui devait se tenir hier mercredi 5 décembre 2018.  Pour le moment, la réjouissance se fait du côté du pouvoir.  « Ces images nous rassurent davantage parce que nous avons vu un président de la République qui est encore capable de tenir le pays », dit avec enthousiasme Guy-Christian Mavioga, ancien porte-parole de la majorité.

Djènèba Touré, stagiaire

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here