TAIC, Afrique Excel, Mali numérique 2020… faire du mali un hub technologique en Afrique de l’ouest

6

C’est l’ambition affichée par le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, désormais, sur tous les fronts. Objectif : faire du Mali un Hub Technologique, en Afrique de l’Ouest, dans les cinq prochaines années.
C’est à Marseille, en France, où il était, il y a deux semaines, l’invité spécial du Forum intitulé « Digital Africa » avec Emerging Valley, que le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique a égrené le chapelet de ses projets pour le Mali.
Dispositif de soutien aux Start-ups africaines, Digital Africa a pour mission d’impulser la dynamique entrepreneuriale et l’innovation par le numérique, à travers un label du même nom.
Prenant la parole, Mr Arouna Modibo Touré s’est, surtout, focalisé sur l’évolution des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC). A commencer, d’abord, par le projet « Mali Numérique 2020 ».
Assuré, par la Banque import-export de Chine, son financement vient d’être approuvé par l’Assemblée nationale. Il est estimé à 93,7 milliards CFA.
Objectif : réduire, d’une part, la fracture numérique dans notre pays. Et, d’autre part, offrir à nos populations une connexion internet fiable et sécurisée.
Autre projet dévoilé, à Marseille, par le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique : Tubaniso Agrobusiness And Innovation Center, en abrégé TAIC.
Initié par le ministère de la Communication et de l’Economie Numérique, en partenariat avec la Banque mondiale, ce projet a pour but de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs, capables de relever – à travers l’innovation technologique – les défis auxquels notre pays est confronté.
Son démarrage est prévu pour janvier 2019. Il sera logé au Centre de Recherche Agricole (ICRISAT). Lequel centre se verra érigé en lieu d’incubation des Start-ups. Qui y disposeront d’environ 1.000 bureaux équipés. Avec, à la clé, une possibilité de financement pour les projets les plus innovants. C’est pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, que le Mali s’est vu attribuer l’organisation du prochain sommet d’Afrique Excel, dont la vocation est d’accompagner les Start-ups africaines.
Pour Arouna Modibo Touré, ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, l’objectif visé, à travers ces différents projets, est de faire du Mali un pays modèle dans le domaine des NTIC. Avec, comme partenaire principal, la Banque mondiale.
Oumar Babi/ Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here