Comité de normalisation de la fédération malienne de football : Vers le départ de Me Gaoussou, Samdjèma et Loséni ?

0

La présidente du Comité de normalisation de la Fédération malienne de football, Mme Daou Fatoumata Guindo dite “Mimi” n’est pas prête à partir. Et le départ de Maître Mamadou Gaoussou Diarra, Mahamadou Samaké dit Samdjèma et Loséni Bengaly est déjà annoncé. La raison est très simple : ils ne veulent continuer.

Rien ne va plus au sein du Comité de normalisation de la Fédération malienne de football mis en place par la Fédération internationale de football association (Fifa) et la Confédération africaine de football (Caf) le 10 janvier 2018 dans un premier temps pour un mandat de 3 mois et 20 jours avant d’être renouvelé pour 6 mois et 4 mois encore. Donc, c’est en principe le 28 février 2019 que le mandat assigné par la Fifa prendra fin officiellement. Mais, si l’on se réfère au récent communiqué publié par le Comité de normalisation, tout était mis en œuvre pour la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire pour l’adoption des nouveaux textes et bien sûr celle de l’Assemblée générale élective d’ici le 31 décembre prochain. Et pour l’Assemblée générale extraordinaire, la date du 17 novembre 2018 avait été retenue de commun en accord avec la Fifa.

Le hic est que le Comité de normalisation n’a pas respecté ses engagements vis-à-vis de la Fifa pour la tenue de l’Assemblée extraordinaire du 17 novembre. Malheureusement encore, c’est le silence radio de la présidente Mme Daou Fatoumata Guindo dite “Mimi”. A quelques semaines du 31 décembre, aucune information concernant ces deux Assemblées générales (extraordinaire et élective) et même un mot sur la “fameuse” sentence du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du 15 novembre 2018 dont l’authenticité du document est en doute. Et pourtant, le vice-président du Conor, Maître Mamadou Gaoussou Diarra, et un autre membre, étaient tout récemment au siège de la Fifa. Malheureusement encore, aucune information n’a été filtrée après ce voyage purement “touristique”.

En tout cas, les acteurs du football ont besoin d’être informés. Sinon au rythme où vont les choses, Mme Daou Fatoumata Guindo risque de se maintenir pendant très longtemps. Voilà pourquoi, les membres du Conor eux-mêmes ne parlent plus le même langage. Ils sont totalement divisés en deux clans. Il s’agit du clan qui veut rester aux affaires et celui qui ne veut plus continuer à gérer le football malien. Il s’agit bien de l’ancien ministre Mamadou Gaoussou Diarra, Mahamadou Samaké dit Samdjèma (il est ancien président du Stade Malien de Bamako) et Loséni Bengaly. Au-delà du 31 décembre, ils sont prêts à quitter le navire. Ce qui va d’ailleurs faciliter la tâche à “Mimi” de rester aux affaires. Selon nos informations, elle est en train de tout faire pour que la Fifa puisse les remplacer très rapidement.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here