Bio-Express : 30 ans au service de la santé maternelle et infantile

7

Née à Diré (région de Tombouctou), de Ba Aly et d’Aïcha Baby, Lobbo a été inscrite à l’école en 1962. Elle fait le premier cycle à Bandiagara (où son père servait en qualité de commis à l’Agence spéciale (actuelle perception) sous les ordres de Hassane Diallo), Niafunké et Diré. Puis le second cycle à Mopti où elle obtient le Diplôme d’études fondamentales (DEF) en 1972.

Enfin, direction l’Ecole secondaire de la santé (ESS) de Bamako d’où elle sort, en 1976, nantie du diplôme de sage femme d’Etat, avec mention Bien. Débute ainsi, dès l’année suivante, une longue carrière de sage femme. Après la période de stage, elle est titularisée en 1978 et affectée à la maternité du Camp I de Bamako. Un service qu’elle ne quittera plus jusqu’en 2002. En 1991, elle avait été promue Maîtresse sage femme. La même année, elle prend du recul provisoire pour « accompagner » son mari, Amadou Toumani Touré, nouveau chef d’Etat, durant la Transition démocratique au Mali (26 mars 1991 au 08 juin 1992).

Passionnée de médecine, Madame Touré Lobbo Traoré n’a jamais cessé de se perfectionner tout au long de sa carrière : cours de recyclage en santé familiale à Bamako (1981) ; stage au Centre régional de formation en santé familiale pour l’Afrique, à Pamplemousse-Île Maurice, assortie d’un certificat de compétence en formation et régulation de la fécondité (1988) ; cours théoriques et pratiques à l’Office national de la famille et de la planification, en Tunisie, sanctionnés par une attestation en matière de planification familiale et espacement des naissances et en formation de formateurs (1993) ; formation sur la Périnatalité (1996) ; formation continue sur la santé de la reproduction (1998) ; formation sur les procédures des services de santé de la reproduction et de la planification familiale (1999). La même année, toujours avec sa soif d’apprendre, Lobbo participe au IVème congrès de la société ORL et de chirurgie cervico-faciale d’Afrique francophone à Bamako ; puis, en 2000, au IVème congrès de la Société africaine des gynécologues obstétriciens (Sago) à Ouagadougou.

Madame Touré est membre de l’Association des sages femmes du Mali, de l’Association des malades de la drépanocytose du Mali, et présidente d’honneur de l’Association pour le développement social de la femme et de l’enfant.

Dans le cadre de la culture de la paix, Lobbo Traoré est membre du Mouvement des Premières dames d’Afrique pour la Paix, et de la coordination des associations maliennes luttant pour le renforcement de la paix.

Les 25 années d’exercice de sage femme de Mme Touré Lobbo Traoré ont été entièrement consacrées à sauver des vies. Celles de ces nombreuses femmes en couches qui perdent souvent la vie en donnant la vie. Celles de ces bébés qui meurent avant de venir au monde, ou en y venant ou peu après leur naissance. Avec le taux qu’offre la mortalité maternelle et néonatale, la sage femme qu’est Lobbo a forcément eu le cœur tendre depuis les salles d’accouchement de la maternité du Camp I. Le transformer en actions humanitaires fut un pas que la nouvelle Première dame du Mali franchit allègrement à partir de 2002 quand elle prit la présidence effective de la Fondation pour l’enfance.

Depuis le 17 juillet 2002, la toute nouvelle Première dame a pris le relai de son mari à la Fondation pour l’enfance, créée en 1993. Cette structure caritative se donne pour objectifs d’œuvrer au développement économique et social des populations maliennes en luttant contre la pauvreté et l’exclusion, surtout au profit des couches sociales en circonstances difficiles (les mères, les enfants, la jeunesse) ; de favoriser la protection de l’environnement pour un cadre de vie meilleur ; d’encourager l’intégration régionale, sous-régionale africaine, en vue d’un partenariat nouveau ; de s’investir dans le maintien de la paix et de la démocratie ; et de faciliter l’accès des populations à l’éducation et à la santé.

De 2002 à 2018, Lobbo a mené des activités humanitaires et de solidarité dans des domaines aussi divers et variés que l’éducation, la santé, la culture, le sport, l’environnement, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion etc. Toutes les couches sociales du Mali, ont bénéficié, de près ou de loin, des bienfaits des actions de Lobbo. Au fil des ans, Madame Touré s’est érigée en véritable personnage providentiel.

L’intégralité de l’adresse de TOURE Lobbo Traoré :

Voici l’intégralité du discours prononcé par Mme Touré Lobbo Traoré, lors de la passation de charge.

Général Amadou Toumani TOURE, Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs :

-de la Fondation Pour l’Enfance,

-du Cabinet Présidentiel,

-du Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg,

Aujourd’hui est un grand jour, jour de retrouvailles des membres de la grande famille de la Fondation Pour l’Enfance.

Avant d’aller plus loin dans mes propos, je voudrais louer Dieu le Tout Puissant, le Miséricordieux qui a permis ces retrouvailles aujourd’hui.

Monsieur le Président de la Fondation Pour l’Enfance,

Lorsqu’en septembre 2002 vous m’aviez confié la direction de la Fondation, votre décision m’est apparue comme un défi parce qu’à cette occasion, vous m’aviez intimé l’ordre de ne compter que sur mes forces et de celles de mes collaborateurs compte tenu de la nouvelle situation dans laquelle vous vous trouviez.

Vous m’aviez alors dit : « Je vous confie la Fondation mais je suis au regret de dire que je ne pourrai pas vous aider sur le plan financier pour des raisons évidentes.

Ce message, je l’ai compris comme un challenge et je me suis donc engagée avec mes collaborateurs à le relever.

En suivant les orientations que vous aviez imprimées à la Fondation, nous avons décidé de maintenir le cap et de faire en sorte que la douzaine de projets dans notre portefeuille soit exécutée et suivie tout comme on le faisait avec vous.

En effet, de 2002 jusqu’en 2012, nous avons amplifié sur vos actions au niveau des projets, au niveau des actions de solidarité envers les plus démunis de la société.

Nous avons développé les activités de notre projet phare qu’est le Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg qui est devenu aujourd’hui un véritable hôpital qui prend en charge toutes les pathologies.

Nous avons réussi à construire un siège pour la Fondation pour plus du milliard de Francs CFA.

Comme dans l’accomplissement de toute œuvre humaine, nous avons pu surmonter différents malentendus et crise qui ont jalonné notre parcours. Je n’insisterai pas particulièrement sur les évènements de mars 2012 qui ont failli porter un coup fatal à notre grande entreprise hautement humanitaire.

Nous voulons surtout retenir des épreuves traversées, au cours des six dernières années, l’extraordinaire capacité de résilience de cette Maison dédiée aux Enfants du Mali.

Dans ce contexte difficile, comment ne pas être fier de la trajectoire du Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg, dont le budget de fonctionnement est passé de 650 Millions de Francs CFA dans les années 2000 a à plus de 02 milliards en 2017.

Les quelques projets : Enfants Rue de Ségou et de Mopti, Projet IEC/SIDA Mopti ont continué à fonctionner sur fonds propres.

Les salaires, les indemnités et primes diverses du personnel de la Fondation Pour l’Enfance n’ont subi aucune perturbation ni retard.

Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs,

La Fondation incarne grande et belle aventure humaine. Elle doit son succès à toutes celles et à tous ceux qui ont apporté leur contribution à la réalisation de ses objectifs. Je veux saluer tous nos partenaires nationaux et étrangers pour les soutiens individuels ou institutionnels.

Les médias ont été un allié précieux à une meilleure connaissance de nos actions et projets. Je tiens à leur dire Merci !

L’Administrateur Délégué vous donnera tout à l’heure de façon succincte des précisions sur les projets et programmes de la Fondation ainsi que l’évolution heureuse du Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg qui est devenu aujourd’hui un hôpital de référence au Mali.

Monsieur le Président, comme dit l’adage : « A César, ce qui appartient à César ».

Mon équipe et moi n’aurions certainement pas pu faire toute les réalisations que je viens de mentionner sans votre soutien moral et votre engagement à nos côtés.

Au nom du personnel de la Fondation Pour l’Enfance, du Centre Hospitalier « Mère – Enfant » le Luxembourg et des autres projets, je voudrais vous renouveler nos sincères remerciements et notre profonde gratitude à la fois pour la confiance et pour les mots généreux que vous avez eus pour moi-même et pour toute l’équipe à l’occasion de l’ouverture du Centre Festoc de chirurgie cardiaque pédiatrique.

Nous avons la totale certitude qu’avec vous, de nouveau à la barre, les activités reprendront de plus belle pour le plus grand bonheur des démunies et des nécessiteux au Mali.

Je vous remercie !

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here