Mali : interdiction d’une marche de défenseurs des droits humains

0

Cinquante-une organisations de défense des droits humains, dont Amnesty International et l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH) ont été interdites de marcher, mardi à Bamako, pour demander le retrait du projet de loi portant Entente nationale.

« Nos organisation déclarent qu’en dépit de la délocalisation de leur marche, elles ont fait l’objet de sérieuses mises en garde par la Police », a déclaré Me Moctar Mariko, président de l’AMDH, ajoutant : « Nos organisations condamnent ces décisions et pratiques anti-démocratiques et attentatoires aux libertés fondamentales ».

Selon ces organisations, ce projet de loi d’Entente nationale renforce l’impunité car, prévoyant « l’amnistie et l’abandon de poursuites des acteurs de la rébellion qui n’ont pas commis de crime de guerre », alors qu’ « on ne peut pas faire la part de choses entre qui a commis les crimes de guerre et qui ne les a pas commis sans juger ces acteurs ».

Ces 51 organisations ont donc tenu un point de presse dans l’après-midi en lieu et place de la manifestation qui était prévue dans la matinée. Elles ont appelé le gouvernement à « différer l’adoption du projet de loi dit d’Entente nationale ».

Le projet de loi doit être examiné et voté par les députés jeudi prochain.

AD/te/APA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here