FILIÈRE RIZ : Les jeunes des offices formés

0

Le directeur du cabinet du gouverneur de Ségou, Siné Dembélé a présidé lundi dernier la cérémonie d’ouverture de l’atelier de formation des jeunes de la zone office du Niger (ON), de l’office du périmètre irrigué de Banguineda (OPIB) et de l’office de développement rural de Sélingué (ODRS) sur l’entrepreneuriat, la gestion intégrée de la culture du riz, la transformation et la commercialisation du riz et la prestation de services. C’était en présence du représentant du ministre de l’Agriculture, Moustapha Sissoko, du directeur du centre de recherche agronomique / IER de Niono, Soungalo Sarra ainsi que les responsables des trois offices et de l’APEJ. La rencontre se tient au centre Gabriel Cissé et dure 10 jours. Elle est initiée par le ministère de l’Agriculture à travers l’institut d’économie rurale (IER) dans le cadre du projet « Promouvoir l’emploi des jeunes dans les filières riz ouest africain ». Ainsi, après une première rencontre de mobilisation et de sensibilisation de 152 jeunes et groupes de jeunes, sélectionnés sur les opportunités d’affaires dans la chaine de valeur riz dans notre pays, il est question pour la présente rencontre de renforcer les capacités des 100 jeunes retenus à l’issue du premier atelier. Ainsi, les participants à cette session vont développer leurs connaissances dans le domaine de l’entrepreneuriat et en leadership. Leurs connaissances dans le domaine de la production rizicole seront améliorées. Les participants seront aussi formés sur les techniques de la transformation et la commercialisation du riz. La finalité est de permettre aux jeunes d’affiner leur plan d’affaires pour constituer un bon dossier de financement. Par ailleurs, il est prévu de les aider à se doter de matériels et équipements adéquats pour la prestation de services. Le représentant du ministre de l’Agriculture a rappelé que les jeunes restent le moteur du développement de notre pays, en général et singulièrement de la filière rizicole. Ce projet, explique Moustapha Sissoko, manifeste la volonté du gouvernement à faire de notre pays une puissance agricole et un pays émergent en gardant le riz à la tête des céréales retenues pour soutenir la sécurité alimentaire. M. Sissoko reste convaincu que les jeunes, en se mettant au service de l’entrepreneuriat agricole dans la chaine de valeur riz, notre pays gagnera son « pari » de la souveraineté alimentaire par le biais de l’emploi jeunes.

Le directeur du cabinet du gouverneur de Ségou a salué l’initiative de l’IER en collaboration avec le centre technique de coopération agricole et rurale UE-ACP (CTA) et le centre de riz pour l’Afrique (AfricaRice) afin de promouvoir l’emploi et la création d’entreprises pour les jeunes ruraux dans la filière riz. Siné Dembélé a rappelé que notre pays comme les autres pays d’Afrique subit les effets du taux élevé de chômage des jeunes. La problématique constitue dans notre pays une priorité absolue. Il y a de quoi espérer. En effet, cette présente initiative offre, entre autres, des opportunités d’accès à l’entreprenariat des jeunes à travers des modalités opérationnelles dans les domaines comme le business model, le développement des métiers rizicoles dans la chaine de valeur riz. Siné Dembélé n’a pas manqué de mettre l’accent sur l’énorme potentiel en ressources pour le développement de la riziculture dans notre pays. Il se dit convaincu que la dynamique enclenchée pourra contribuer à l’atteinte des résultats du cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable dans notre pays. A retenir que l’atelier sera suivi d’activités d’incubation et de mentorat, d’appui aux entreprises jeunes et de modèle économique des centres d’exploitations des matériels agricoles (CEMA).

Mariam A. Traoré

Amap-Ségou

share
0

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here