Ménaka : Au moins 42 civils de la communauté IDAKSAHAK tués en 48 heures

9

La zone située entre l'ouest de la localité de Tinabaw (20km de Ménaka) et celle de Tabangout-Tissalatatene (près de 50km de Ménaka) a été le théâtre d’une incursion meurtrière d’hommes armés.

En effet, entre le mardi 11 et mercredi 12 décembre, ces derniers ont exécuté de sang froid 42 civils de la communauté IDAKSAHAK, dans leur campement. Parmi les victimes, l’on dénombre deux enfants de moins de huit(8) ans.

Les assaillants après leur forfait sont repartis vers la frontière nigérienne après avoir allumé un feu de brousse.

Le Mouvement pour le Salut de l'Azawad a rapidement dépêché des troupes sur place pour faire le constat et venir en aide aux populations victimes. Il a ainsi pu évacuer sur Ménaka trois (3) blessés, rescapés des massacres.

Des troupes des forces armées maliennes (FAMA) et de certains mouvements signataires ont aussi rejoint les lieux des massacres. Ces troupes ont aidé à contenir le feu de brousse.

Le Mouvement pour le Salut de l'Azawad condamne avec la plus grande fermeté ces crimes abominables et présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées.

Le MSA en appelle à la MINUSMA à travers sa cellule Droit de l'homme à faire la lumière sur ce massacre, les autres organismes humanitaires et le gouvernement du Mali à venir en aide urgemment à ces personnes qui sont dans une situation humanitaire difficile.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here