Portrait. Dr Bocary Treta : le mali, IBK et moi

0

Tous ceux qui l’ont pratiqué vous le diront : c’est un homme de conviction. Quand il s’engage pour une cause, c’est à vie. Aux côtés d’IBK, son compagnon de lutte, il a tout subi, tout accepté, 20 ans durant : les insultes, les moqueries. Il en est sorti, requinqué en bloc.
Dr Bocary Tréta, puisque c’est de lui qu’il s’agit, aura été, ces 25 dernières années, le compagnon le plus fidèle d’IBK, l’homme qui a tout enduré pour lui. Que ce soit à l’Adema où il a, entre autres postes, occupé celui de secrétaire général du Comité exécutif ; que ce soit au sein du RPM où, après avoir occupé le poste de secrétaire général du Bureau Politique National (BPN), il en devient à partir de 2014, président du parti.
C’est, d’ailleurs, au nom de cette fidélité sans borne, que l’écrasante majorité des membres du BPN du RPM souhaite le voir nommer, un jour, Premier ministre.
En dépit des quolibets, dont il fait l’objet dans certaines sphères politiques, il attend son tour.
Né en 1954, à Diondiori, dans la région de Mopti, Dr Bocary Tréta fait ses études primaires à Ténenkou. Son Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) en poche, il est orienté à l’Institut Polytechnique Rural de Katibougou d’où il sort Vétérinaire. Il y avait comme professeur un certain Kalifa Sanogo, ancien PDG de la CMDT et maire de Sikasso.
Assoiffé de connaissances, il obtient une bourse d’études pour l’ex-URSS. Notamment, à l’Académie Vétérinaire de Moscou où il obtient son doctorat en 1987. Il en profite pour passer un autre diplôme, celui d’interprète Russe-Français.
De retour au bercail, il s’engage en politique. Il adhère, d’abord, au Parti Malien pour la Révolution et la Démocratie (PMRD). Puis, au Front National Démocratique et Populaire. Avant de devenir membre-fondateur de l’ADEMA-PASJ. Un parti, dont il deviendra, tour à tour, secrétaire à l’organisation puis secrétaire général du Comité exécutif.
Du moins, jusqu’en 2001, date à laquelle il claquera la porte de la « Ruche » avec un certain Ibrahim Boubacar Keïta, alias IBK, pour créer le RPM (Rassemblement Pour le Mali). Dont il deviendra le secrétaire général du BPN. Puis, à partir de 2014, le président.
Une taille au dessus de la moyenne, élégant en costume-cravate, comme en boubou, athlétique, Dr Bocary Tréta reste, du haut de sa soixantaine, un éternel jeune premier.
Il a occupé plusieurs postes. Entre 2011 et 2012, il était ministre de l’Elevage et de la Pêche. Aussi, à l’issue de la victoire d’IBK à la présidentielle de 2013, il est nommé ministre du Développement Rural. Pressenti, plusieurs fois, au poste de Premier ministre, Dr Bocari Tréta se dit prêt à servir le Mali, partout où il est amené à le servir.
A la veille du remaniement ministériel, prévu au lendemain des festivités du 20 janvier prochain, il est – de nouveau – pressenti pour succéder à Soumeylou Boubeye Maïga.
A défaut, il entend se contenter d’un poste de député. Avant de se lancer dans la conquête du perchoir. Musulman pratiquant, Dr Bocary Tréta est marié et père de deux enfants.
Oumar Babi/Canarddechaine.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here