Droits de l’homme : La jeunesse de la Commune VI s’enquiert des notions de base

0

En prélude à la célébration du 70è anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, deux parajuristes affiliés au Centre d’assistance et de promotion des droits humains (CapDH), Achérif Ag Assalat et Mme Diarra Denise Baya Coulibaly, ont initié un séminaire de formation sur les droits humains à l’endroit de la jeunesse de la Commune VI. C’était ce samedi 15 décembre 2018 à l’Ecole fondamentale de Banankabougou.

La séance de formation a été animée par Salim Diakité, superviseur au CapDH. Cette formation est financée par le Royaume du Danemark à travers son programme Fonds d’appui aux moteurs du changement (Famoc), qui est l’un des partenaires de CapDH et Université des droits de l’Homme et de la bonne citoyenneté.

L’objectif de la rencontre était d’outiller la jeunesse sur les notions fondamentales des droits de l’Homme et la protection de la dignité humaine. Selon le conférencier, tous les hommes jouissent des mêmes droits, quels que soient la couleur de leur peau, nationalité, convictions politiques ou religieuses, statut social, sexe ou âge.

Dans la dynamique de renforcer les capacités des participants sur les connaissances fondamentales en matières de droits humains et d’expliquer les différents modes de saisine des juridictions aux participants afin de favoriser leur accès à la justice, le CapDH tient à former 100 jeunes garçons et filles à l’équité dans toutes les communes de Bamako.

Pour atteindre cet objectif, ils ont sollicité l’appui technique de leur partenaire Club malien de convergence (CMC) dont le premier responsable, Mahamane Chirfi Haïdara n’a pas caché sa joie de voir ce projet devenir effectif. Il a réitéré l’engagement total de son association à soutenir ce projet jusqu’à terme.

Moussa Bamba, secrétaire général de CMC, a émis le vœu de voir ces genres d’initiatives se multiplier sur toute l’étendue du territoire afin qu’aucun Malien ne soit plus victime de son ignorance.

Yaou Kawélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here