VIH/SIDA : Engagement pour zéro infection ETME d’ici fin 2019

34

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène  publique  a organisé une cérémonie de lancement du projet d’élimination de la transmission mère-enfant (ETME) du VIH au centre de l’Association de santé communautaire de Sabalibougou, secteur I (Asacosab). C’était ce vendredi 21 décembre 2018 en présence du secrétaire général du MSHP et les responsables de l’Asacosab ainsi que les chefs de quartiers de la Commune V.

 

Présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène  publique, Dr Mama Coumaré et le représentant du maire de la Commune V, Adama Konaté, la cérémonie entrait dans le cadre des activités du mois de  lutte contre le VIH/Sida.

Face à la population de la Commune V et les partenaires techniques et financiers, le maire Adama Konaté dira que les principales préoccupations des plus hautes autorités de notre pays est d’éliminer la transmission mère-enfant du VIH d’ici à la fin de l’année 2019.

“Pour cela, nous nous devons de garantir l’accès à la prévention, au traitement et au soutien de toutes les mères séropositives en améliorant le service et la création de nouveaux centres ETME”, a-t-il déclaré.

Le maire Adama Konaté a invité les partenaires et la nouvelle génération à renforcer les efforts dans le domaine de la transmission mère-enfant en innovant les méthodes de sensibilisation. Aussi, il s’est engagé à ne ménager aucun effort pour cette lutte contre ETME en Commune V.

Pour le secrétaire général du MSHP, Dr Mama Coumaré, l’objectif du projet ETME vise à couvrir l’ensemble des femmes enceintes et allaitantes ainsi que les nouveau-nés afin de les protéger contre le VIH. Selon lui, la principale cause de la transmission du VIH chez l’enfant est liée à la transmission mère-enfant. Il a lancé un appel à la population et aux personnels socio sanitaires ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers à pouvoir disséminer le contenu de ce plan afin que les femmes enceintes puissent utiliser les services de consultations  prénatales.

Pour rappel, le thème du mois de la lutte contre le VIH/Sida de l’édition 2018 est “connaître son statut sérologique du VIH, un droit et un devoir”.

A noter que plusieurs artistes ont pris part à cette cérémonie.

Awa Sogodogo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here