Départ des cadres du RPM VERS L’ASMA-CFP: le réveil tardif de Bocari Tréta

2

Le président du RPM, Dr Bocari Tréta, a accusé, en des mots voilés, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga de débaucher les cadres de son parti en vue de renforcer sa propre formation politique, l’Alliance pour la Solidarité au Mali/Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP). Ce coup de gueule tardif du Dr Bocari Tréta n’est ni plus, ni moins en vue comme une fuite en avant.

Dr Bocari Tréta, président du parti présidentiel RPM (rassemblement pour le Mali), a, lors de la 5ème conférence de la Fédération régionale du RPM de Koulikoro, tenue le samedi 22 décembre 2018, laissé éclater sa colère contre le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. En effet, le commandant en chef du parti des tisserands a, en des mots voilés, accusé le Premier ministre de débaucher les cadres du RPM pour renforcer sa propre formation politique, l’ASMA-CFP.  “Celles et ceux qui profitant de leur position dans l’appareil qui développent ses capacités d’attrait, qui appellent nos cadres, qui les perturbent, qui les font des propositions tentant à les dévier de leur chemin, nous sommes convaincus que ceux-ci constituent des phénomènes passagers. Le RPM vivra, le RPM vivra, le RPM survivra à ces pratiques malsaines…. “, a-t-il déclaré. Cette colère du président du RPM contre l’ASMA-CFP, la formation politique du chef de l’exécutif, même s’il n’a en aucun moment cité le nom de Soumeylou Boubèye Maïga, traduit le désamour qui s’est installé entre les deux hommes. L’ASMA-CFP affiche une bonne santé politique grâce aux nombreuses adhésions qu’elle enregistre depuis l’arrivée de son président à la Primature. La plupart des nouveaux adhérents viennent du parti présidentiel RPM. Les responsables du RPM ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Depuis l’accession d’IBK au pouvoir en 2013, son parti RPM s’est illustré par ses divisions internes dues aux guerres de positionnement entre ses responsables empêchant ainsi toute promotion des cadres du parti. Beaucoup de cadres et de militants de base du parti se sont sentis méprisés par les responsables de leur parti. Ce sont, en grande majorité, ces déçus du parti présidentiel qui sont allés chercher leur salut du côté du parti du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Dans ce contexte, les attaques à peine voilées du Dr Bocari Tréta contre le Premier ministre ne sont ni plus, ni moins qu’une fuite en avant. Comme le dit un adage bambara. “Au lieu d’accuser là où tu es tombé, il faut accuser là où tu as trébuché”.

Dr Bocari Tréta profite de ces départs au sein de sa formation politique pour tenter de fragiliser un Premier ministre qu’il veut coute que coute voir débarquer de la primature. SBM va-t-il contre-attaquer ou gardera-t-il profil bas face à ces attaques voilées du président du parti présidentiel ?

A suivre

A. D

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here