Nouvelles nominations aux douanes maliennes : Le grand ménage du DG Mohamet Doucara

0

Huit nominations aux fonctions de chef de bureaux  des structures de douanes consacrent le grand ménage du directeur général Mohamet Doucara dans la perspective de gagner le pari de mobilisation de ressources financières, au compte du Trésor public.

 

Avec la nomination des inspecteurs de douanes à des postes de responsabilités à travers deux arrêtés signés les 5 et 6 décembre 2018, le directeur général des douanes, l’inspecteur Mohamet Doucara  prouvait sa volonté de travailler et de relever le défi.

Le choix ambitieux, portant sur les inspecteurs, notamment le colonel Bakhaga au poste de DGA, le colonel Ahmadou Sanogo comme directeur des enquêtes, le colonel Cheick Hamalla Diallo en qualité de directeur régional de Sikasso, le colonel Simaga pour la direction régionale de Mopti, le colonel Mamadou Traoré quittant les enquêtes pour le BCI, le colonel Adama Sidibé, directeur régional de Koulikoro, le colonel Djigui Koumaré au bureau du contrôle à posteriori et le colonel Ag Boya au BCT, démontre la détermination de Mohamet Doucara d’ajouter un plus sur les exploits de ses prédécesseurs.

Selon des observateurs avertis, les inspecteurs promus à des postes de responsabilités des douanes maliennes sont connus pour leur maîtrise tu terrain et leur grande capacité de mobilisation de ressources.

Par contre, faudra-t-il ajouter, ceux qui jugent que ces différentes nominations non pertinentes, sont loin des réalités douanières de ce pays. On se rappelle que c’est après constat de la baisse des résultats de recettes par l’équipe sortante que Mohamet Doucara a été nommé en remplacement d’Aly Coulibaly, le DG partant.

Manifestement, les deux arrêtés de Doucara qui ont promu ces inspecteurs valeureux, en vue de permettre à la douane malienne d’occuper toute sa place dans l’économie nationale visent un seul objectif : le résultat.

Aussi, il s’agit d’injecter du sang neuf dans le haut commandement des effectifs du personnel de la douane nationale.

Toutefois, il faut préciser que ce changement d’hommes à des postes de responsabilités n’a rien avoir avec la politique. Ce qui donne tort d’office à ceux qui pensent que c’est la chasse aux sorcières contre des partisans du parti présidentiel ou du président de la République, IBK.

La Rédaction 

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here