Amadou Thiam et ADP-Maliba s’engagent pour l’apaisement du climat social et la facilitation du dialogue politique

390

Du haut de la tribune du congrès de l’ASMA-CFP, l’honorable Amadou Thiam rassure de l’engagement de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP)-Maliba à continuer son combat politique dans le sens de l’apaisement du climat social et la facilitation du dialogue politique national au Mali.

D’entrée de jeu, le président de l’ADP-Maliba a tenu préciser que sa présence à l’occasion du deuxième congrès ordinaire de l’ASMA-CFP s’explique par le grand respect et la considération mutuelle qui a toujours régné entre M. le premier ministre, président de l’ASMA CFP et sa modeste personne et aussi sa volonté et celle de son parti l’ADP MALIBA de contribuer à la création d’un climat de paix et de consensus national pour relever les défis auxquels notre pays est confronté.

Selon l’honorable Amadou Thiam, le Mali, meurtri par les groupes armés terroristes au nord, éprouvé par les conflits communautaires au centre et piégé par le manque de consensus politique au sud, a plus que jamais besoin de la mobilisation de l’ensemble de ses filles et fils au-delà des intérêts partisans et des clivages politiques.

« Oui le Mali nous appelle, il appelle à l’unité nationale et à un sursaut patriotique pour sauver l’essentiel, la patrie. Du haut de cette tribune, je lance un appel solennel à l’ensemble de la classe politique à ouvrir et accepter un dialogue franc et sincère sans détour ni tabou pour faciliter la tenue des engagements du Mali dans l’accord pour la Paix et la réconciliation nationale et pour la réussite des futures actions dans le cadre des réformes administratives et institutionnelles qui s’impose à notre pays », a déclaré le président du groupe parlementaire ADP Maliba – SADI.

Et le plus jeune député de cette législature d’expliquer que notre pays a la spécificité d’être une République famille dont chaque membre a un lien social avec l’autre. « Oui le Mali est une famille où la violence et les extrémismes n’ont aucune chance de réussir ». Ainsi a-t-il invité les militantes et militants de L’ASMA-CFP à tendre la main aux autres partis politiques de la majorité comme de l’opposition pour faciliter et réussir le dialogue politique nationale, condition sine qua non de la réussite de la mission de stabilisation et de développement économique social et culturel du pays.

« Pour notre part l’alliance démocratique pour la Paix s’engage à continuer son combat politique dans le sens de l’apaisement du climat social et la facilitation du dialogue politique national », a rassuré l’honorable Thiam.

CYRIL/ Icimali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here