Commune V : Cinq trophées et 32 attestations décernés aux plus méritants

1

En partenariat avec la mairie de la Commune V, l’agence de communication et service Rescom a organisé la 1re édition de la Nuit du mérite communal. Cinq trophées et 32 attestations ont été décernés en cette circonstance. Ces distinctions sont allées aux hommes, femmes et jeunes qui ont œuvré pour le développement de la Commune V. La cérémonie de remise officielle a eu lieu vendredi dernier à l’hôtel Olympe.

Au-delà de récompenser les personnes qui se sont distinguées par leur dévouement en faveur du développement de la Commune V, cette initiative vise à inciter, voire impliquer les citoyens dans l’exécution du programme de développement de la Commune. Une initiative que les organisateurs comptent pérenniser.

“Faire du bien n’est pas chose aisée, mais la reconnaissance est une exigence qui vient du bon dieu. Nous avons jugé nécessaire de rendre hommage à tous ceux qui, de jour comme de nuit, travaillent pour le bonheur de notre Commune. Il y aura d’autres éditions, cela permettra à beaucoup d’œuvrer dans le sens du changement positif dans notre communauté”, a expliqué la présidente de la commission d’organisation, Adam Niamé Ba.

Ils sont opérateurs économiques, entrepreneurs, élèves, entre autres, à recevoir des distinctions honorifiques. Recevant des mains des organisateurs leurs trophées, les heureux lauréats ont exprimé leur satisfaction. “C’est pour moi un honneur, je tiens d’abord à féliciter les organisateurs. C’est une initiative qu’il faut encourager et cela permettra une saine émulation entre les enfants de la Commune”, s’est réjoui le médecin-chef du CSREF de la Commune V, Pr. Mamadou Traoré, récipiendaire.

Ancien joueur de l’équipe nationale, Cheick Salah Sacko a reçu également une attestation de reconnaissance. Très ému, il a invité les organisateurs à pérenniser cette action.

Parrain de cette édition, le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, a félicité les initiateurs pour la qualité de l’organisation. Selon lui, c’est un défi pour tout un chacun de mériter et de demeurer méritant. “Cet espace, en plus de la réjouissance, est celui de mémoire, de témoignage, de reconnaissance, mais aussi de sanction. La Nuit du mérite est un devoir de mémoire, pour la simple raison que nous sommes héritiers de nos aînés et prédécesseurs. C’est aussi, une nuit de témoignage à l’endroit du public et de nous-mêmes, le mérite du mérite. Il s’agit aussi et surtout de la valorisation du citoyen en lui reconnaissant une contribution, infime soit-elle”, a-t-il-indiqué.

Zié Mamadou Koné

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here