Association pour le Sanankuya : Le bilan de l’année 2018

22

L’Association malienne pour la promotion du Sanankuya (AMPS) a tenu ce samedi 29 décembre 2018 son assemblée générale au café de presse du Groupe Liberté. La rencontre a servi de cadre pour l’AMPS de présenter le bilan de ses activités de 2018 et son programme de 2019.

Cette assemblée générale était placée sous la présidence de Daouda Koné, représentant du ministre de la Culture. Il avait à ses côtés le président de l’AMPS, Sékou Siraman Diarra. Il s’agissait pour l’Association malienne pour la promotion du Sanankuya (AMPS) de faire le bilan de ses activités de 2018 et son programme de 2019.

Le président de l’AMPS, Sékou Siraman Diarra, a égrené les activités de l’Association courant 2018. Il s’agit, entre autres, de la prise de contacts avec les cellules régionales, l’organisation des journées de réflexion sur le “sanankuya”, la participation aux différents festivals, notamment, celui des Dogons et du Niger, ainsi que la tenue de la troisième édition du festival de “Sanankuya” dans la ville de Yanfolila.

L’association a également participé à la mise en place l’association “Mansaréna”, de celle de l’émission de ” An Bôkolo”, diffusée sur l’ORTM. Il faut ajouter l’organisation d’une journée sur la crise sécuritaire du centre et la diffusé des messages d’apaisement après l’élection présidentielle 2018.

Le président de l’AMPS a aussi rappelé la mission de médiation au centre du pays pour rencontrer les Dogons, les Peuls et les Bozos afin de désamorcer les conflits intercommunautaires.

Les perspectives

Pour Sékou Siraman Diarra, l’AMPS projette pour 2019 entre autres, l’organisation des journées de “Sanankuya” dans toutes les localités régionales du Mali, de la 4ème édition de son traditionnel festival au mois de mars. Il faut ajouter une nouvelle mission de médiation pour le retour de la paix, prévue au mois d’avril, et l’organisation de la 9ème édition de la Journée nationale du Sanankuya en juin prochain couplée à une coupe de Sanankuya qui va mettre en compétition les Sanankun ; à savoir les cousins à plaisanterie.

Daouda Koné, représentant du ministre de la Culture, d’indiquer que le gouvernement du Mali est dans la logique de documenter officiellement le Sanankuya qui constitue un élément essentiel pour la consolidation de la cohésion sociale dans le pays. Il a invité l’AMPS à soutenir la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR). Il a informé également d l’inscription par les autorités du Sanankuya dans le patrimoine culturel immatériel national.

Il faut noter que le Sanankuya ou cousinage à plaisanterie est un vivier pour l’apaisement social et essentiel dans le contexte socio-politico-sécuritaire que vit actuellement notre pays.

Moribafing Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here