SYPESCO : Adama Fomba réélu secrétaire général

22

Le dimanche 23 décembre 2018, le Syndicat des professeurs de l’enseignement secondaire des collectivités (Sypesco) a tenu son 2e congrès dans la salle de l’indépendance du Mali au lycée Technique de Bamako. A l’issue de ce congrès, le bureau syndical a exigé l’intégration de tous les enseignants à la fonction publique de l’Etat. Le thème choisi pour la circonstance était : « l’intégration des enseignants à la seule fonction publique de l’Etat ».

La rencontre a marqué la présence de toutes les coordinations Sypesco et leurs secrétaires généraux des régions ainsi que du district de Bamako. C’était en présence des représentants des différents syndicats d’enseignants ainsi que du représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. L’objectif du congrès était d’élire un nouveau secrétaire général pour le renouvellement du bureau Sypesco à l’issue des 3 ans du mandat du bureau sortant conformément au règlement et statut du Sypesco.

Après une historique des actions menées par le Sypesco les 3 années passées, M. Fomba a informé ses camarades que conformément aux nombreux défis et réalités dans la défense des causes des enseignants du secondaire, que le thème retenu pour le 2e congrès est « l’intégration des enseignants à la seule fonction publique de l’État ». Il a ainsi témoigné que le métier de l’enseignant est un sacerdoce tout en martelant qu’il n’est pas donné à n’importe qui de l’exécuter.

Il a assuré que le Sypesco ne ménagera aucun effort pour alléger la souffrance des enseignants.

Malick Mahamane, chargé de mission, représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a salué la tenue du 2e congrès du Sypesco au nom de son ministre avant d’exhorter les enseignants à travailler à hisser la valeur du personnel enseignant au pays. D’ajouter que le métier de l’enseignement demeure un métier digne et noble.

Adama Fomba, secrétaire général sortant, candidat unique, a été réélu à sa propre succession avec un bureau de 51 membres avec deux commissions : règlement intérieur et revendication.
Dognoume Diarra

Source : Le confident

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here