Conflit au sein du SYNTADE : Le jeu d’un ministre et un ancien ministre dénoncé

2

Sur le plateau de “Foroba baro“, une émission de Renouveau TV et FM, le secrétaire aux relations extérieures du Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat (Syntade), Ousmane Traoré, a dénoncé le jeu de l’ancien ministre de l’Emploi, Maouloud Ben Kattra, et l’actuelle ministre de la Fonction publique, Diarra Raky Talla.

Depuis le 13e congrès du Syntade, tenu le 22 novembre dernier à Bamako, la section de l’administration générale de cette centrale (Sag-Syntade) refuse de reconnaitre le bureau assorti de cette rencontre. Il reproche au bureau sortant la violation de plusieurs articles du statut de la centrale. Selon l’invité de “Foroba baro”, il n’y a pas de problème dans le Syntade. Suivant ses explications, cette situation qui prévaut est une fabrication du ministre de la Fonction publique, Diarra Raky Talla et l’ancien ministre de l’Emploi, Maouloud Ben Kattra que le secrétaire général de la Sag-Syntade met en exécution.

Cette manipulation vise à affaiblir le président du Syntade lors du congrès de l’Union nationale de travailleurs du Mali (UNTM) qui pointe à l’horizon. A l’en croire, le jeu des manipulateurs a été perçu par le bureau exécutif du Syntade. “Nous avons fait le lien entre celui qui est en train de mettre en exécution ce complot et ses employeurs, l’ancien secrétaire général du Snec et le ministre de la fonction publique. La Sag-Syntade, à travers son secrétaire général, a participé à toutes les réunions préparatoires du congrès et a même fait des propositions, avant de s’opposer à la dernière minute, à la tenue du congrès”, a annoncé le secrétaire aux relations extérieures du Syntade.

Pour lui, c’est la loi de la démocratie qui a prévalu à la prise de décision de la tenue du 13e congrès de la centrale. “Sur les 15 sections, 13 ont accepté la proposition de la commission d’organisation”, a précisé M. Traoré. “Même en cas de violation des textes, des dispositions sont prévues pour les gérer et c’est le congrès qui doit trancher et non des sorties médiatiques”, a-t-il souligné.

Répondant à la question sur le boycott de la grève de 72 heures prévue par l’UNTM par la Sag-Syntade, l’invité de “Foroba baro” se dit rassuré quant à sa réussite. Puisque selon lui, la désolidarisation de la Sag-Syntade ne peut pas faire échouer la grève de l’UNTM.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here