Fête de fin d’année : Le grand marché de Bamako a plus ou moins ressenti

0

C’est devenu une tradition. Chaque année, le monde entier fête le 31 décembre, dernier jour de l’année du calendrier grégorien. De l’Europe en Amérique en passant par l’Asie, l’Afrique et l’Océanie, à minuit pile où que vous soyez, des feux d’artifices et des pétards illuminent et animent le ciel.
Au Mali où c’est l’Islam qui domine, le Réveillon de la Saint-Sylvestre est généralement l’affaire des enfants et des jeunes. Malgré l’appel de certains leaders musulmans à ne pas fêter le 31 décembre, la jeunesse malienne s’organise, cotise et dépense à l’occasion de la fête du Réveillon. Dans ce mouvement, les vendeurs de vêtements, chaussures, pagnes, parures profitent pour faire de bonnes affaires. Après la fête, nous avons fait un tour au marché Rose communément appelé «Sugu ba». Près de la Place Mali-Mag, Ousmane Camara vend des vêtements et chaussures pour homme et femme. Il a expliqué que les années précédentes valaient mieux que 2018, en termes d’affluence de clients à cause, dit-t-il de la pauvreté. Concernant le goût ou le style vestimentaire préféré des jeunes à l’occasion, le jeune boutiquier dira que le t-shirt, assorti d’un «jean slim», le tout harmonisé par une belle paire de chaussures de marque, était la tendance. Le jour du 31 décembre, il a affirmé avoir ouvert sa boutique de 8 heures à 00 heure.
Spécialisé lui aussi dans la vente des vêtements, chaussures, casquettes, sacs, Ladji Doucouré abonde dans le même sens. Tous les problèmes, selon lui, sont liés à la cherté de la vie car de nombreux clients sont venus simplement pour regarder les marchandises et repartir sans rien acheter. Mamadou Amou Diallo est vendeur de pagnes bazin et Wax. Tout souriant, il rend grâce à Dieu pour lui avoir accordé la santé, indispensable avant tout. Le jeune commerçant s’inquiète plutôt d’une rumeur relative à l’augmentation de taxes douanières en 2019. Chose qu’il déplore, car d’après lui, cela pourrait engendrer une hausse des prix des marchandises sur le marché. Mamadou Amou Diallo a confirmé que le Réveillon est fêté majoritairement par les jeunes qui raffolent le style vestimentaire suivant : pantalons jean slim, baudys, baskets, jupes etc. Par contre, les pagnes Wax et bazin sont achetés par une certaine catégorie de femmes, a précisé le commerçant.
Quant à Mamadou Makadji, vendeur de bazin Getzner, il explique que c’est surtout le prêt à porter qui est trop sollicité pour la fête du 31, puisque tout simplement, c’est la fête de la jeunesse.
Amadou B. MAIGA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here