Les partis de l’EPM aux abonnés absents : le PACP de Yeah Samaké joue sa partition !

2

Un sage a dit que le plus difficile n’est pas de parvenir au pouvoir mais de s’y maintenir. Cet adage sied bien à la majorité de l’EPM autour du Président IBK et de son PM Soumeylou Boubèye Maïga. 

En effet depuis la victoire pour la deuxième et dernière mandature de IBK ,suivie par les contestations du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie réunie autour du perdant au second tour, Soumaila Cissé, une certaine léthargie semble avoir gagné le camp de la majorité présidentielle

Même aux heures les plus chaudes des marches successives par les partisans au “Non Systématique” à la politique menée par le pouvoir IBK et son PM, un parti émerge au sein de l’EPM par sa prise de position constante pour défendre la politique menée par le parti au pouvoir; Il s’agit du Parti pour l’Action Civique et Patriotique de Yeah Samaké, qui ne ménage aucun effort lui-même pour monter au créneau et défendre le projet Présidentiel “Le Mali avance ”

Il est fréquent de voir ses Jeunes loups incarnés par le jeune Kaou Abdramane Diallo, Chargé de la Communication du Parti et son jeune alter ego, le nom moins bouillant Niaga Diop, Président des Jeunes Pacpistes, croiser le fer avec d’autres jeunes des autres états-majors politiques sur les réseaux sociaux et les radios privées de la place.

Si tous les autres acteurs de L’EPM mouillaient autant le maillot, le débat s’en trouverait ouvert et riche en contenus.

En politique, quand on a des convictions, la moindre des choses est de les défendre.

Au moment même où le RPM du Dr Bocary Treta et l’ASMA de Soumeylou Boubèye Maïga lui-même sont dans une lutte effrénée de débauchage mutuel  de leurs  cadres respectifs en prélude aux législatives à venir, seuls des partis tels le PS Yelen Koura du Ministre -Porte parole du Gouvernement d’Amadou Koïta et le PACP de l’ex Ambassadeur Yeah Samaké jouent leur partition pour défendre la politique et l’action gouvernementale en défendant chaque mesure becs et ongles face à une opposition refusant la main tendue et qui se caractérise surtout par son opposition systématique à toute initiative du gouvernement SBM.

Le PACP de Yeah Samaké s’était distingué en 2013 lorsqu’au second tour, il avait opté pour le “Ni-Ni” entre IBK et Soumaila Cissé. Face au même scénario en 2018, le Parti pour l’Action Civique et Patriotique, à l’issue du premier tour, qui a classé ces deux mastodontes au coude à coude,  s’est assumé et décidé de rallier le candidat de L’EPM pour mettre en œuvre son programme décliné en vaste chantiers sous le leadership du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.

Notre paysage  politique se rajeunit de plus en plus avec ses jeunes loups aux dents aiguisées qui n’hésitent plus à occuper leur place sur l’échiquier politique national.

Abou Dara

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here