21ème session du conseil d’administration de la SOMAGEP – SA : Plus de dix milliards pour le budget prévisionnel 2019

18

La SOMAGEP-SA a tenu, le jeudi 27 décembre 2018, sa 21ème session de son conseil d’administration sous la présidence de son président du conseil, Pr. Younouss Hamèye Dicko. La présente réunion avait à son ordre du jour : l’état d’exécution du budget 2018 au 30 septembre 2018, l’examen et l’approbation des budgets prévisionnels (exploitation et investissements) 2019.

Dans son discours, le PCA de la SOMAGEP-SA, Pr. Younouss Hamèye Dicko a relevé que les projets de budgets 2019 ont été élaborés dans le but d’atteindre les objectifs assignés à la SOMAGEP-SA par les contrats d’affermage et de performance. A en croire, ces objectifs ambitieux visent à garantir la continuité du service, améliorer la qualité des prestations à la clientèle et assurer une évolution permanente et pérenne du secteur de l’eau potable. Pour lui, l’année 2019 sera marquée par l’entrée en exploitation de la nouvelle Station de production d’eau de Kabala et la poursuite de la mise en œuvre du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales (PPUS) qui se traduira, entre autres, par la consolidation de  l’intégration dans le périmètre de l’affermage de 72 nouveaux centres y compris la reprise progressive de 12 centres. Dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations, dira le PCA,  Pr. Younouss Hamèye Dicko, la SOMAGEP-SA entend procéder, en 2019, à la réalisation de 34702 branchements sociaux dans la capitale et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.  Pour faire face aux défis de l’heure, selon lui, les besoins prévisionnels d’investissements sont arrêtés à 10,267 milliards de francs cfa et seront entièrement financés à hauteur de 15,11% par la Capacité d’autofinancement (CAF) de la SOMAGEP-SA et les 84,89% restants par concours bancaires. Pour lui, le budget d’exploitation prévisionnel affiche un chiffre d’affaires de 36,074 milliards de francs cfa avec comme principales composantes les ventes d’eau, les travaux remboursables, les frais de location et d’entretien compteurs ; soit une augmentation de 28,97% par rapport aux projections au 31 décembre 2018 arrêtées à 27,971 milliards de francs cfa. Les produits d’exploitation sont estimés à 36,666 milliards de francs cfa, soit une hausse de 11,83% par rapport aux projections au 31 décembre 2018 arrêtées à 32,788 milliards de francs cfa. Les charges d’exploitation sont estimées à 36 milliards de francs cfa, soit une hausse de 6,93% par rapport aux projections au 31 décembre 2018 arrêtées à 33,671 milliards de francs cfa. De ce qui précède, expliqua-t-il, il se dégage un résultat d’exploitation prévisionnel pour l’exercice 2018 de 662,284 millions de francs cfa.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here