Communication pour le changement social et comportemental : L’ONG AGIR lance la campagne de sensibilisation à Baguinéda

5

L’ONG AGIR en partenariat avec le projet autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel(Swedd), a procédé tout juste au seuil du nouvel an, à la cérémonie de lancement officiel de la campagne de communication pour le changement social comportemental à Baguinéda, chez le chef de village, Drissa Coulibaly. Autrement dit, il s’agissait de la sensibilisation des populations bénéficiaires du projet Swedd Mali dans la périphérie de Bamako, Baguinéda, commune rurale de Baguinéda. C’’était également en présence du Coordinateur de l’ONG AGIR, Mamadou Sissoko, du représentant du Maire de ladite commune, Oumar Keita, de la Présidente de la Promotion des Femmes de Kati et de la Présidente des Femmes de Baguinéda, à savoir respectivement, Kantao Rabia Touré et Mossodiè Diarra.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut rappeler que le projet autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel est une initiative de six pays sahéliens, à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, la Mauritanie, le Tchad et le Mali, en partenariat avec la Banque mondiale, le Fonds des Nations unies pour la population et le Gouvernement du Mali à travers le ministère de l’aménagement du territoire et de la population. Sa mise en œuvre est assurée par l’ONG AGIR pilotée par Mme Keita Aminata Maiga, épouse du Chef de l’Etat.

Le projet concerne particulièrement les femmes et les adolescentes, sans oublier les enfants, les hommes, les professionnels de la santé, les responsables gouvernementaux aux membres de la société civile aux leaders communautaires et religieux, en tant que bénéficiaires. Il renforce l’autonomisation des femmes et des adolescents et leur accès à des services de qualité dans le domaine de la santé maternelle et de la reproduction, mais également à l’amélioration de la production et du partage des connaissances au niveau des régions sélectionnées dans les pays participants.

Aux dires du Coordinateur de l’ONG AGIR, son organisation en collaboration avec le projet Swedd a prévu de former 950 Filles/Femmes déscolarisées et non scolarisées sachant lire et écrire et âgées de 15 à 24 ans dans la périphérie de Bamako. Les bénéficiaires de ce projet seront formées et dotées de kits d’installation dans les différentes communes d’intervention du projet.

Cet après-midi, l’objectif est d’informer et sensibiliser les autorités coutumières, religieuses et politiques, la société civile sur les pratiques culturelles néfastes qui constituent des obstacles majeurs pour l’épanouissement des femmes en général et plus particulièrement les jeunes filles dans la périphérie de Bamako a t-il averti. En outre, il sensibilise les populations bénéficiaires sur les violences basées sur le genre, le mariage précoce des filles, consolide l’autonomisation de la Femme et son épanouissement, implique les services locaux des ministères sectoriels pour la réussite de cette campagne de communication, à en croire le Coordinateur de l’ONG AGIR.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here