Pr Tiémoko Sangaré lors de la présentation de vœux de l’Adema à la presse : « C’est le déficit de discipline qui a conduit l’Adema à tous les échecs… »

0

L’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema–PASJ), par la voix de son président, Pr Tiémoko Sangaré a présenté ses meilleurs vœux de l’année 2019 à la presse, le samedi 5 janvier 2019, au siège du parti sis au quartier Bamako-Koura de Bamako, en présence des responsables, des militants et sympathisants du parti. Dans sa déclaration liminaire, le président du parti, Pr Tiémoko Sangaré a souhaité la discipline au sein de l’Adema PASJ. « C’est le déficit de discipline qui a conduit l’Adema à tous les échecs qu’il a eu à connaitre », a-t-il dit. Avant de lancer un appel solennel à toutes celles et à tous ceux qui étaient encore dans ce parti et qui se sont retirés pour diverses raisons, à revenir à leur maison-mère.

Dans son discours, le président de l’Adema PASJ, Pr Tiémoko Sangaré, ministre de la défense et des anciens combattants a fait savoir que le Mali, dans le contexte socio-politique et sécuritaire actuel, a plus que jamais, besoin d’une union sacrée de tous ses fils. A cet effet, il a invité les uns et les autres à saisir la main tendue du président IBK. A l’en croire, 2019 est l’année de la réorganisation, de la redynamisation et de la modernisation du parti Adema Pasj dans la discipline. Pour ce faire, dit-il, le maître mot est et restera « discipline ». « En effet, comment mettre le Parti à l’abri des convulsions répétitives, voire cycliques sans discipline ? Comment construire un Parti de militants sans discipline, comment coller aux valeurs fondatrices du parti sans discipline ? Bref, comment assurer la refondation tant voulue par tous sans discipline ?

Il est temps, et grand temps, que les militants de l’ADEMA, un Parti sorti des entrailles de partis clandestins fassent de la discipline une des valeurs cardinales de leurs actions politiques de tous les jours. Après plus d’un quart de siècle de vie du Parti, il est temps, et grand temps, de cesser de transiger sur les questions de discipline. Je le dit avec d’autant plus de force que c’est le déficit de discipline qui a conduit l’Adema à tous les échecs qu’il a eu à connaitre. Aujourd’hui, il est temps d’arrêter cela parce que l’Adema a besoin de continuer d’engranger la victoire », a souligné Pr Tiémoko Sangaré. Avant de lancer un appel solennel à toutes celles et à tous ceux qui, avant-hier et hier, étaient encore dans ce parti et qui se sont retirés pour diverses raisons, à revenir à leur maison-mère.

A ses dires, la présente cérémonie de présentation de vœux se tient dans un contexte où le Mali, à l’instar des autres pays de la sous-région, est dans une situation sécuritaire des plus difficiles. «Nos forces armées sont engagées contre le terrorisme qui, de nos jours, est devenu la sève nourricière des conflits intercommunautaires. Depuis 2010, nous sommes victimes d’attaques impitoyables de la part des ennemis de la paix, des terroristes sans foi ni loi. Du nord de notre pays, ces attaques meurtrières se sont transportées vers le centre en endeuillant plusieurs de nos familles », a-t-il dit. Enfin, il dira que 2019 est aussi l’année des élections législatives, locales et communales.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here