Présentation des vœux de nouvel an au ministre de la réconciliation nationale : Rétrospective des actions menées pour le retour définitif de la paix au Mali

5

du Pacte pour la paix, la création et l’installation de la mission et des équipes d’appui  à l’ensemble du processus de paix et de réconciliation nationale, l’organisation des rencontres Communautaires dans les Régions du Centre et du Nord du pays, sont autant d’actions phares passées en revue par le Porte-parole du personnel du Ministère Ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale lors de la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux du nouvel an 2019 au Chef du Département de tutelle.

 Présentant leurs vœux du nouvel an au Ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale, le mercredi 3 janvier dernier dans les locaux du ministère, le porte-parole du Département Bassidi Coulibaly  a passé en revue les actions réalisées pour la paix et la réconciliation nationale au Mali.

«Depuis votre arrivée à la tête de ce Département, une nouvelle impulsion est donnée à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. D’abord, en réunissant autour de vous les Représentants des différents Départements ministériels concernés, les mouvements signataires de l’Accord, en vue de donner un visage à sa mise en œuvre », témoigne le Porte-parole, Bassidi Coulibaly. Selon lui, toujours dans le cadre de la recherche de la paix, la récente signature du pacte pour la paix marque la détermination du Ministre Bouaré et du Gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord de paix dans notre pays.

Au titre des actions réalisées par le Département sous la direction du Ministre Lassine Bouaré, le porte-parole a noté le lancement du DDR accéléré à Gao et le voyage d’études mené en Chine pour voir comment accélérer le développement des Régions du Nord. Il a également rappelé des actions prioritaires initiées par le Ministre Bouaré à travers les Départements de la Défense et de la Sécurité en matière de protection et de sécurisation des populations. Aussi, le porte-parole a relevé les actions de la CVJR dans le domaine de la réconciliation nationale concernant l’audition des victimes et l’occupation du terrain en passant par l’organisation de la conférence d’entente nationale qui entrent tous dans le cadre du processus de recherche de la paix.

Toutefois, aux dires de Bassidi Coulibaly, le travail de terrain se poursuit. Ce, à travers notamment l’organisation du dialogue intercommunautaire pour l’apaisement du climat social surtout dans les Régions du Centre. Selon lui, toutes les actions menées concernant la mise en œuvre de l’Accord de paix participent à la stabilisation de notre pays. C’est à ce titre que Bassidi a présenté, au nom de tout le personnel du Département, au Ministre les vœux du nouvel an de santé, de paix et de bonheur au Ministre, à sa famille et à ses proches collaborateurs.

En réponse aux propos du porte-parole de son Département en présence du Président de la CVJR, du Secrétaire Général du Ministère et de l’ensemble du personnel, le Ministre Bouaré a, à son tour, adressé ses meilleurs vœux du nouvel an à tous et à toutes. Pour lui, la réussite d’une mission nécessite le concours de tous et de chacun. «C’est une équipe qui gagne», a-t-il dit avant de poursuivre ses propos.

Le Ministre Bouaré a saisi cette occasion pour expliquer succinctement à ses collaborateurs l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Selon lui, le premier pilier de l’Accord concerne les questions politiques et institutionnelles qui engendrent la révision de la Constitution et les questions de Gouvernance par la Décentralisation. Les questions de Défense et de Sécurité constituent le deuxième pilier de l’Accord qui passe par la gestion des Hommes en armes à travers le DDR pour reconstituer l’Armée nationale.

Le troisième pilier de l’Accord est basé sur les questions de développement. Ce, en relançant les services sociaux de base et équipements qui permettront, selon le Ministre, d’arriver à réduire les conflits intercommunautaires. Les questions de réconciliation nationale à travers la CVJR et le retour des Refugiés constituent le quatrième et dernier pilier de l’Accord.

Enfin, estime le Ministre, la réalisation des actions prioritaires inscrites dans l’Accord permettra effectivement sa mise en œuvre. 

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here