Insécurité au centre du Mali : Le FSD invite les organisations faitières représentatives des communautés à ne pas tomber dans le piège de la division

1

Le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie a, dans un communiqué publié en date du 07 janvier, invité le gouvernement du Mali à dire la vérité au peuple malien sur l’insécurité au centre du Mali et à garantir la sécurité de tous les Maliens et de leurs biens.

« Le Front pour la sauvegarde de la démocratie est alarmé par la détérioration de la situation sécuritaire dans les régions du centre et par l’incapacité du régime Ibrahim Boubacar Keita de protéger les populations civiles et de stabiliser cette partie du territoire national », précise le communiqué du FSD. Après avoir condamné tous les massacres dont celui de Koulougon, le FSD déplore que des greniers et des villages soient incendiés. Aux dires de ce front d’opposition, au moins 100 villages ont été rasés de la carte du Mali. Aussi, des centaines de familles ont-elles été déplacées.

Pour ce front dirigé par l’honorable Soumaila Cissé, le gouvernement est responsable de la dégradation des relations entre les communautés des régions de Mopti et Ségou. Le FSD tacle le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga. Il estime que depuis son entrée en fonction, la situation continue à se dégrader. Sans détour, Soumaila Cissé et ses camarades affirment que les politiques gouvernementales ont échoué dans les régions de Mopti et Ségou avant d’inviter le régime IBK à mettre fin aux « manœuvres de division » et de cesser à remonter les communautés du centre les unes contre les autres.

Le FSD exige à IBK et SBM de dire la vérité au peuple malien sur la crise du centre du Mali

Pour ce front, le peuple malien ne sait pas la vérité sur cette question du centre. Il est donc du devoir des autorités de le faire. « Messieurs Ibrahim Boubacar Keita et Soumeylou Boubeye Maiga doivent s’expliquer sur la montée en puissance de la violence au centre et l’absence des réactions appropriées de l’État », a indiqué le FSD dans son communiqué.

Par ailleurs, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie a invité les organisations faitières représentatives des communautés du centre à ne pas tomber dans le piège de la division et à continuer le dialogue pour restaurer l’entente et la paix au centre.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here