REFSYMA, le troisième syndicat de magistrats est né

3

Cheick Chérif Koné, ancien président du Sam (Syndicat autonome de la magistrature), finalement dénaturé en violation flagrante de ses textes lors de la grève des magistrats de 2017, à l’époque du ministère Mamadou Ismaël Konate, en est le principal fondateur.

En effet, c’est suite à la levée du mot d’ordre de cette grève qu’une dissidence au sein du Sam, avec à sa tête le vice-président Badara Aliou Nanakassé et Boya Dembélé, a décidé d’opérer un «putsch» contre Chérif Koné, le président et Dramane Diarra. En violation flagrante des textes, ils ont tenté de destituer le président, ce qui a donné deux tendances du Sam jusqu’à la dernière assemblée générale ordinaire mal convoquée récemment et qui vient de porter un certain Mamadou Kassogué à la tête du Sam.

Statutairement, c’est le président Cheick Chérif Koné qui devait convoquer cette assemblée générale, mais ce ne fut pas le cas. Les dissidents ont embarqué certains magistrats. Malheureusement, des magistrats jeunes en majorité ont suivi la fronde de Boya et Nanakassé et sont allés à une grève en juillet dont vous connaissez la suite : aucune satisfaction avec à la clé la détérioration de l’image des magistrats grévistes et la radicalisation de l’État face à cette corporation. Les magistrats en sortent rabaissés aux yeux des justiciables, des autorités et autres partenaires.

C’est face à cette situation que certains sages de la magistrature ont décidé de prendre leurs responsabilités en créant ce nouveau syndicat et son nom est évocateur : Référence Syndicale des Magistrats. Nous soutenons cette initiative de Mohamed Cheick Chérif Koné et alliés, car les hommes de droits ne peuvent pas établir des règles et les violer constamment et se faire respecter par le peuple qui voit tout et sait tout.

Quand vous ne savez pas vous soumettre à la rigueur de la loi et des textes, vous ne le demandez pas aux autres. Bon vent à la REFSYMA.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here